Posted by: africanpressorganization | 7 November 2008

République démocratique du Congo / Soutien du HCR à l’appel du Secrétaire général des Nations Unies Ban à la cessation des combats

 


 

 

République démocratique du Congo / Soutien du HCR à l’appel du Secrétaire général des Nations Unies Ban à la cessation des combats

 

KINSHASA, République démocratique du Congo (RDC), November 7, 2008/African Press Organization (APO)/ — Le HCR soutient pleinement l’appel du Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon pour un arrêt immédiat des combats dans l’est de la République démocratique du Congo, des combats qui suscitent des inquiétudes grandissantes quant au sort de dizaines de milliers de civils déplacés. Nous espérons que les pourparlers ayant lieu aujourd’hui à Nairobi permettront de mettre fin immédiatement aux hostilités car les besoins humanitaires dans le Nord-Kivu sont énormes.

 

 

Nous sommes toujours extrêmement inquiets quant à la sécurité de quelque 65 000 civils congolais déplacés internes dans les camps de Kibati au nord de la ville de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu en proie à des troubles. Nous craignons que la population civile, déjà confrontée à une situation humanitaire désespérée, ne soit prise dans des tirs croisés si des combats reprenaient dans la région.

 

(NOTE : Après le briefing, le HCR à Genève a reçu des informations, depuis notre bureau de Goma, selon lesquelles des coups de feu ont été entendus ce matin aux alentours des camps de Kibati. La distribution d’aide ayant alors lieu a été interrompue et les tirs ont causé la panique parmi la population du camp. Les tirs ont cessé après 30 minutes environ, selon des employés du HCR sur place. Cependant, ils ont indiqué que des personnes déplacées ont continué à quitter le camp pour se

diriger vers Goma, en direction du sud.)

 

Les forces d’opposition sont maintenant très proches des camps. Nous appelons une nouvelle fois toutes les parties au conflit à respecter le caractère civil des camps, à respecter les principes humanitaires et à garantir la sécurité des civils et de ceux qui leur viennent en aide.

Nous craignons également une militarisation des camps.

 

Le HCR et les autres agences sont lancés dans une course contre la montre pour apporter une assistance vitale aux personnes déplacées internes aussi rapidement que possible dans un environnement extrêmement instable, caractérisé par de très nombreux cas de violations des droits de l’homme et une anarchie généralisée. Avec d’autres agences humanitaires, nous distribuons une assistance humanitaire à Kibati, notamment de la nourriture, des bâches en plastique pour construire des abris, des couvertures, des matelas, des ustensiles de cuisine, des moustiquaires et des jerrycans. Des distributions ont lieu dans six camps gérés par le HCR et situés autour de Goma, des camps qui hébergent actuellement quelque 135 000 personnes déplacées internes.

 

Nous étudions aussi la possibilité d’ouvrir un autre camp à l’ouest de Goma si la situation devient intenable dans les deux camps de Kibati.

 

 

Des photos sont disponibles en HD pour ceux qui en ont besoin.

 

Marie-Ange Lescure

Porte-parole

UNHCR France

06.23.16.11.78

 

 

SOURCE : Office of the UN High Commissioner for Refugees (UNHCR)


Categories

%d bloggers like this: