Posted by: africanpressorganization | 6 November 2008

RDC / Reprise des combats à l’artillerie lourde

 


 

RDC
/ Reprise des combats à l’artillerie lourde

 

KINSHASA, République démocratique du Congo (RDC), 6 novembre 2008/African Press Organization (APO)/ — Point de presse quotidien du bureau de la porte-parole du secrétaire général de l’ONU / 5 novembre 2008

 

La Mission des Nations Unies en RDC (MONUC) a condamné la reprise des combats à l’artillerie lourde dans la ville de Rutshuru, au Nord-Kivu.  Selon les informations, les combats auraient éclaté hier entre le mouvement armé des Patriotes résistants du Congo (PARECO), soutenu par des milices ethniques locales, et les forces antigouvernementales emmenées par Laurent Nkunda.  La MONUC estime que cette dernière violation, en date, du cessez-le-feu représente une grave menace à la sécurité des civils et pourrait aggraver une situation humanitaire déjà difficile.  La MONUC appelle toutes les parties belligérantes à se retirer immédiatement de Rutshuru pour permettre aux Casques bleus de l’ONU de poursuivre leur mission vitale de protection des civils.

 

De son côté, le Programme alimentaire mondial (PAM) a dit avoir commencé à distribuer de la nourriture à environ 135 000 personnes déplacées dans six camps aux alentours de Goma.  Le PAM a précisé qu’il distribue, entre autres, des biscuits à haute teneur énergétique à des enfants en danger de malnutrition.  Cette nourriture devrait durer une dizaine de jours, et atténuer les effets de la pénurie alimentaire à Goma depuis que les combats ont entraîné le blocage temporaire de plusieurs des principales routes de desserte. 

 

Le PAM est également en train de stocker des rations provenant de ses réserves de 1 000 tonnes de son bureau à Bukavu, au Sud-Kivu.  Il puise aussi des réserves en Ouganda et en Tanzanie, tandis que 1 200 tonnes supplémentaires seront prélevées sur ses opérations au Rwanda.  Du personnel supplémentaire est également en route, en provenance d’autres régions de la RDC et de l’étranger.

 

 

 

SOURCE : United Nations – Office of the Spokesperson of the Secretary-General


Categories

%d bloggers like this: