Posted by: africanpressorganization | 4 November 2008

Côte d’Ivoire / L’ONUCI encourage la paix à Tengrela

 


 

Côte d’Ivoire /
L’ONUCI encourage la paix à Tengrela

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 4 novembre 2008/African Press Organization (APO)/ — Le forum itinérant de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a été chaleureusement accueilli le 30 octobre à Tengrela, à 850 km au nord d’Abidjan. L’événement a permis le rapprochement de la Mission avec la population de cette ville ivoirienne, située à environ 7 km de la frontière avec le Mali.

 

La délégation de l’ONUCI, composée des sections et des divisions de l’Information Publique, des Affaires Civiles, des Droits de l’Homme, de la Protection de l’Enfance, du Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR), de l’Assistance Electorale ainsi que de la Police et des observateurs militaires, a expliqué aux populations ses activités quotidiennes pour contribuer au retour de la paix en Côte d’ Ivoire.

 

Le Maire de Kanakono, M. Sylla Adama, a salué la visite de l’ONUCI dans la localité en indiquant que cela donnait l’occasion d’évoquer les difficultés de la région. Il a appelé la population de Tengrela à oublier les rancœurs et à prêcher l’amour et la tolérance, tout en préservant la cohésion sociale.

 

Le Commandant du secteur, Soumahoro Adama, représentant des Forces Nouvelles, a salué l’initiative de l’ONUCI et l’a invitée à multiplier ses fora d’échange avec les populations «  afin que tous les Ivoiriens aillent à la Paix ». Le Commandant Adama a dit merci au Président de la République et au Premier Ministre, pour avoir trouvé une solution à la crise ivoirienne à travers la signature des accords politiques de Ouagadougou.

 

S’exprimant au nom de la société civile, M. Sanogo Zié a félicité l’ONUCI pour avoir organisé ce forum « nécessaire à la sortie de crise en Côte d’ Ivoire » et a encouragé la poursuite des missions de maintien de la paix des Nations Unies. M. Sanogo en a profité pour soumettre une série de doléances à la délégation onusienne. Il a soulevé, entre autres, les problèmes d’électricité, d’eau, d’infrastructures routières et d’équipement sanitaire. Il a aussi demandé aux Nations Unies d’apporter une solution aux graves problèmes de l’analphabétisme. M. Sanogo a conclu en indiquant que la création d’entreprise de transformation des produits locaux et la mise en place des microprojets dans le domaine de l’agriculture restent les principales préoccupations des populations de Tengrela.

 

Le chef de la délégation de l’ONUCI, M. Kenneth Blackman, a vivement remercié les populations de Tengrela, au nom du Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d’ Ivoire, pour leur hospitalité et l’opportunité qu’elles donnent d’échanger avec elles. Il a réitéré le soutien sans faille de l’ONUCI à appuyer la mise en œuvre des accords politiques de Ouagadougou, tout en précisant que pour obtenir un paix définitive en Côte d’ Ivoire, les populations doivent s’approprier les valeurs de tolérance, d’amour et de coexistences pacifique. M. Blackman a assuré les populations de l’engagement de l’ONUCI à soutenir toutes les initiatives de consolidation de la paix des ivoiriens, que ce soit au niveau des chefs traditionnels, des femmes, de la jeunesse ou des ONG. Il a rappelé que certaines étapes cruciales comme l’identification, le recensement électoral, le redéploiement complet de l’administration de l’Etat et le DDR bénéficient de l’appui de l’ONUCI mais ne connaitront de succès total qu’avec une implication de tous les ivoiriens ».

 

« Je félicite vraiment l’ONUCI pour ces actions [en faveur de la population ivoirienne] qui se font bien souvent dans le silence mais qui sont extrêmement fructueuses », a déclaré le Préfet de Région, M. Issa Coulibaly, remerciant l’ONUCI pour toutes ses réalisations en faveur du retour de la paix et du bien-être des populations de Côte d’Ivoire.

 

L’ONUCI organise des fora d’échange avec les populations sur l’ensemble du territoire ivoirien depuis 2005. A la veille de ces événements, elle tient des ateliers avec les chefs traditionnels, les femmes et la jeunesse afin de cerner les problèmes rencontrés par ces groupes-cibles et mettre en place des programmes d’appui.

 

 

SOURCE : Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: