Posted by: africanpressorganization | 23 October 2008

Gabon / L’exploitation du gisement minier de Belinga et le barrage de Poubara évoqués à la Présidence


 

 

Gabon / L’exploitation du gisement minier de Belinga et le barrage de Poubara évoqués à la Présidence

 

 

LIBREVILLE, Gabon, 23 octobre 2008/African Press Organization (APO)/ — Le projet d’exploitation du gisement minier de Belinga (Nord-Est) et la construction du barrage hydroélectrique à Poubara (sud-Est du Gabon) ont prévalu au cours de l’audience que le président de la République, Hadj Omar Bongo Ondimba, a accordé ce mercredi aux partenaires chinois conduits par l’ambassadeur Xue Jinwei.

La partie gabonaise était représentée au cours de ces échanges par le Vice-président de la République, Didjob Divungi Di Ndinge, le Premier ministre, chef du gouvernement, Jean Eyeghe Ndong, le ministre des Finances, Blaise Louembé, Paul Toungui, ministres des Affaires Etrangères et autres hauts Commis de l’Etat dont l’administrateur directeur général de la Compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG), concernés par la mise en exécution de ces différents projets de développement industriel.

Les différents interlocuteurs du Chef de l’Etat sont venus lui présenter l’état d’avancement de ces projets à quelques mois du lancement de leurs travaux. Les responsables des entreprises chinoises chargées de l’exécution de ces projets sur le terrain, Sinohydro et la China national Machinery and Equipement import and export Corporation (CMEC), avaient promis au Chef de l’Etat gabonais, en escale à Hong-Kong après l’ouverture des Jeux Olympiques de Beijing, que leurs activités devraient démarrer dès 2009.

Le gisement de fer de Belinga a été attribué, le 1er juin dernier par le gouvernement gabonais réuni en conseil des ministres, à un groupement d’entreprises chinoises, la CMEC, au détriment de la compagnie brésilienne CRVD (Compagnia Vale do Rio Doce), déjà présente sur le marché du manganèse gabonais.

Les travaux de construction de la mine et des différentes infrastructures produiront 26 850 emplois pour les nationaux gabonais. En période d’exploitation, la mine de fer de Belinga générera 3 000 emplois directs et 10 000 emplois indirects

Le gisement de fer de Belinga, situé au nord-est du Gabon et découvert en 1895, est l’un des derniers grands gisements de fer inexploités de la planète avec sa teneur en fer de 64% et ses réserves estimées à un milliard de tonnes.

 

 

SOURCE : Presse Présidentielle, Gabon


Categories

%d bloggers like this: