Posted by: africanpressorganization | 29 August 2008

Gambie / La FIJ condamne les charges de sédition contre le directeur d’un journal en Gambie

 


 

Gambie / La FIJ condamne les charges de sédition contre le directeur d’un journal en Gambie

 

BANJUL, Gambia, 29 août 2008/African Press Organization (APO)/ — La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) a appelé aujourd’hui les autorités gambiennes à abandonner des accusations contre Adiamoh Abdoul Hamid, directeur du journal Today, qui a été inculpé pour « intention séditieuse » à la suite de la publication d’un article sur le travail des enfants. 

« Inculper un journaliste pour sédition pour avoir enquêté sur un véritable problème de société est l’acte d’un gouvernement qui méprise les droits des journalistes, » a dit Gabriel Baglo, le Directeur du bureau Afrique FIJ. « Le gouvernement doit abandonner les charges retenues contre Adiamoh et arrêter de harceler les journalistes indépendants. »

Adiamoh, un ressortissant nigérian, a été entendu hier par un juge d’instruction dans la capitale Banjul et inculpé pour « intention séditieuse ». L’inculpation découle d’un article publié par son journal le mois dernier sur les enfants qui manquent l’école pour rechercher de de la ferraille qu’ils vendent par la suite. Selon le Syndicat de la Presse Gambienne (GPU), Adiamoh a été remis en liberté sous caution pour un montant de 200.000 Dalasi (6,000 Euros). L’affaire devrait reprendre le 10 Septembre. 

Le directeur de publication qui a déjà été arrêté et interrogé par la police en juillet a passé  une nuit en détention le 11 août par rapport à la même histoire.


 

SOURCE : International Federation of Journalists (IFJ)


Categories

%d bloggers like this: