Posted by: africanpressorganization | 29 August 2008

Darfour / Rapport du Secrétaire général de l’ONU

 


Darfour / Rapport du Secrétaire général de l’ONU

 

EL FASHER (DARFUR), Sudan, 29 août 2008/African Press Organization (APO)/ — Point de presse quotidien du bureau de la porte-parole du Secrétaire Général de l’ONU: 28 août 2008

 

Le dernier rapport du Secrétaire général sur le déploiement de l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies (MINUAD) au Darfour est public.  Il couvre la période du mois de juillet qui, comme le relève le Secrétaire général, a connu une augmentation extrêmement préoccupante de la violence.  Il relève que les bombardements aériens constants dans les trois États du Darfour, même pendant la visite du Président soudanais dans la région, assombrissent le message conciliant que le Président a fait au cours de sa visite.  Dans son rapport, le Secrétaire général réitère son appel à toutes les parties pour qu’elles reconnaissant le besoin urgent qu’il y a à mettre un terme aux souffrances de civils innocents et de s’engager immédiatement et inconditionnellement à conclure un cessez-le-feu.  Il a aussi réitéré son appel aux membres du Conseil de sécurité pour que celui-ci demande instamment aux pays contributeurs de troupes et de police de fournir les équipements qui font cruellement défaut et de le faire sans délai supplémentaire.  Entre temps, la MINUAD continuera de pâtir d’un manque sérieux de moyens logistiques et de communication, de fourniture médicale permettant d’évacuer et de traiter les blessés, et de soutien aérien.

 

Le Secrétaire général indique que la décision du Procureur de la Cour pénale internationale de lancer un mandat d’arrêt contre le Président soudanais, Al-Bashir, a modifié le paysage politique, bien qu’il soit encore trop tôt pour en évaluer l’impact sur le processus de paix.  Sans préjudice de la décision de la Cour pénale internationale relative à la demande du Procureur, la communauté internationale devrait maintenir son engagement et soutenir les efforts des parties pour parvenir à des progrès vers le règlement de la crise au Soudan.  La communauté internationale a aussi la responsabilité de chercher un équilibre entre la justice et la paix, qui sont d’importance égale, lorsqu’elle tente de subvenir aux besoins du peuple du Darfour, a-t-il dit.  Il a demandé instamment aux États Membres de n’épargner aucun effort pour atteindre un consensus sur la manière de progresser sur ces deux fronts afin de parvenir à une solution politique durable au Darfour. 

 

Darfour/Faits survenus aujourd’hui

 

La MINUAD fait état aujourd’hui de l’arrivée du Médiateur en chef conjoint des Nations Unies et de l’Union africaine, Djibrill Yipènè Bassolé, qui est arrivé à El Fashir pour redonner un élan au processus de paix.  Dans une interview à la radio des Nations Unies plus tôt dans la journée, celui-ci a indiqué que « nous tentons de trouver une bonne approche.  Nous avons besoin d’améliorer ce dialogue et pour cela, nous devons parler à tous ceux qui sont sur le terrain ».  Le Commandant de la force de la MINUAD, Martin Luther Agwai, s’est rendu dans le camp pour personnes déplacées et s’est félicité de l’arrivée récente d’une compagnie d’ingénierie et de signalisation égyptienne.  Une équipe de patrouille conjointe de la MINUAD, composée de militaires et de policiers, a été déployée dans le camp de Kalma pour y suivre et y évaluer la situation à la suite de l’attaque perpétrée par le Gouvernement soudanais ce week-end. 

 

 

SOURCE : United Nations – Office of the Spokesperson of the Secretary-General


Categories

%d bloggers like this: