Posted by: africanpressorganization | 26 August 2008

Tchad / Procés d’Hissene Habre

 


Tchad / Procés d’Hissene Habre

 

NDJAMENA, Tchad, 26 août 2008/African Press Organization (APO)/ — Actualités diplomatiques du ministère français des Affaires étrangères

 

Point de presse du 25 août 2008

 

(…)

 

(Quelle votre réaction à la condamnation de l’ex-président Habré par la justice tchadienne alors qu’il est poursuivi au Sénégal ?)

 

En juillet 2006, l’Union africaine a mandaté le Sénégal pour juger l’ancien président Hissène Habré accusé d’avoir commis des crimes contre l’humanité, des crimes de guerre et des actes de torture durant sa présidence du Tchad de 1982 à 1990. Nous saluons l’engagement du Sénégal de juger Hissène Habré sur son sol. C’est un geste courageux et un signe fort pour la lutte contre l’impunité, en Afrique et ailleurs.

 

Comme l’Union africaine et de nombreuses ONG, nous attachons une grande importance à la tenue de ce procès d’Hissène Habré.

 

Pour y aider, nous nous sommes engagés aux côtés de l’Union européenne à soutenir les autorités sénégalaises dans l’organisation du procès.

L’Union européenne a mandaté une mission d’experts européens à Dakar afin d’examiner les différents aspects du déroulement de la procédure, en particulier sur le plan juridique et financier.

 

Quant à la récente condamnation d’Hissène Habré au Tchad, dans le cadre d’un procès instruit par la cour criminelle tchadienne, nous avons pris note des indications données par la justice tchadienne selon lesquelles il s’agissait d’une procédure engagée pour d’autres motifs que ceux pour lesquels le Sénégal a été mandaté. Cette procédure ne devrait donc pas affecter le processus entamé au Sénégal.

 

Nous rappelons par ailleurs l’opposition constante de la France et de l’Union européenne à la peine de mort, quelles que soient les circonstances invoquées.

 

(…)

 

 

SOURCE : France – Ministry of Foreign Affairs


Categories

%d bloggers like this: