Posted by: africanpressorganization | 20 August 2008

Côte d’Ivoire / Nations Unies / Les 1000 microprojets s’adressent aux inquiétudes des ex-combattants de Man

 


Côte d’Ivoire / Nations Unies / Les 1000 microprojets s’adressent aux inquiétudes des ex-combattants de Man

 

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 20 août 2008/African Press Organization (APO)/ — La ville de Man, 578 km. à l’ouest d’Abidjan, a accueilli mardi, la caravane conduite par le Représentant spécial des Nations Unies, Y.J. Choi, dans le cadre d’une tournée d’information et de sensibilisation sur l’initiative des 1000 microprojets à travers la Côte d’Ivoire.

« Vous avez là une solution et si les microprojets marchent bien, on vous apportera des capitaux additionnels », a annoncé M. Choi, devant les ex-combattants et leurs responsables. Il a invité les chefs militaires et les autorités administratives à accorder un accueil favorable aux 1000 microprojets vu que ceux-ci pourraient servir d’instruments d’apaisement de la situation.

M. Choi a indiqué que si l’expérience de Man se couronnait de succès, la région pourrait servir de référence et inciter d’autres bailleurs de fonds en phase d’observation, à apporter une rallonge budgétaire pour amoindrir les souffrances des Ivoiriens. Il a encouragé les autorités à proposer dans un délai d’un mois une dizaine de projets. Il a souligné qu’à l’approche du 30 novembre, la communauté internationale est dans l’attente de signaux positifs forts pour faire encore plus en faveur de la Côte d’Ivoire. « On est là pour vous appuyer », a ajouté M. Choi.

«Merci pour l’idée ingénieuse des 1000 microprojets que nous accueillons avec intérêt car elle représente une opportunité que nous allons saisir pour mettre un terme aux souffrances de nos ex-combattants », a déclaré le commandant de zone de Man, Losséni Fofana, entouré de plusieurs de ses commandants de secteurs. Il a exprimé la reconnaissance des Forces Nouvelles à l’ONUCI pour les efforts qu’elle déploie dans le cadre du retour de la paix et de la stabilité en Côte d’Ivoire et a appelé ses éléments à suivre avec intérêt l’exposé sur les microprojets qui devrait, a-t-il précisé, contribuer à améliorer l’avenir de tous les Ivoiriens et plus particulièrement celui des ex-combattants

La rencontre a, en outre, apporté une réponse aux inquiétudes des ex-combattants de Man qui, reprofilés depuis des mois, attendent encore leur démobilisation qui doit leur offrir des perspectives d’avenir. Ainsi, ils ont pu savoir que le Programme national de réinsertion et de réhabilitation communautaire (PNRRC) en temps opportun, devrait tenir compte des cas individuels de même qu’il devrait prendre en compte les démobilisés non ivoiriens souhaitant retourner dans leurs pays d’origine. Le chef de la section Désarmement démobilisation et réinsertion (DRR) de l’ONUCI, Sidi Ould Zahabi, s’exprimant sur la question, a précisé que  l’ONU organise le retour volontaire (transport, escorte et kits) des ex-combattants dans leurs pays d’origine où ils seront pris en compte par une autre mission des Nations Unies.

Le Préfet de Man, Michel Amani Yao, qui avait auparavant reçu le chef de l’ONUCI et sa délégation, a exprimé sa reconnaissance à la communauté internationale pour tous les efforts déployés en faveur de la Côte d’Ivoire, permettant ainsi d’obtenir un calme apparent. L’initiative des 1000 microprojets pourra calmer les esprits et permettre de sortir définitivement du bourbier, a t-il indiqué.

« Tant qu’on a pas fait les élections on n’est pas sorti de la crise. Cela veut dire qu’on attend toujours des actes de la communauté internationale et les microprojets sont les bienvenus. Si on laisse à nouveau les ex-combattants dans la nature, il faut craindre la reprise de ce qui est arrivé », a t-il ajouté.

Man constitue la 6e étape de cette tournée nationale qui a déjà conduit M. Choi et sa délégation dans les villes de Bouaké, où avait eu lieu le lancement de trois microprojets, à Séguéla, Korhogo, Odienné et Guiglo. Le chef de l’ONUCI a présenté à chaque étape, les 1000 microprojets destinés à la réinsertion socioéconomique des ex-combattants et des jeunes à risque de Côte d’Ivoire. Cette initiative est financée par une enveloppe budgétaire de 4 millions de dollars du Fonds de Consolidation de la Paix des Nations Unies.

 

SOURCE : Mission of UN in Côte d’Ivoire


Categories

%d bloggers like this: