Posted by: africanpressorganization | 19 August 2008

Libéria / Point de presse quotidien du bureau de la porte-parole du Secrétaire Général de l’ONU


 

Libéria / Point de presse quotidien du bureau de la porte-parole du Secrétaire Général de l’ONU

 

 

MONROVIA, Liberia, 19 août 2008/African Press Organization (APO)/ — Le dernier rapport du Secrétaire général sur le Libéria est disponible aujourd’hui.  Il y indique que, tel que proposé dans le plan de retrait, présenté dans son rapport précédent, le Gouvernement du Libéria et les Nations Unies avaient procédé à une évaluation conjointe de la situation en matière de sécurité dans tout le pays.  Ils ont évalué le niveau des menaces à la sécurité et la capacité des autorités à y faire face et ont confirmé que dans la plupart du pays, de telles menaces étaient soit insignifiantes, soit inexistantes.  Ils ont toutefois relevé que cette situation s’était détériorée dans quelques comtés, un fait qu’ils ont attribué à des lacunes dans le maintien de l’ordre public mais aussi à la lutte pour la mainmise sur les ressources naturelles, y compris l’exploitation illégale à grande échelle de ces ressources, ainsi qu’à une instabilité régionale latente et à l’insécurité.  S’agissant de la réduction des effectifs de la Mission des Nations Unies, le Secrétaire général recommande que la deuxième phase d’un retrait militaire ait lieu d’octobre 2008 à septembre 2009 et devrait prévoir le rapatriement de 1 460 autres membres du personnel militaire.  Un retrait similaire est envisagé pour les effectifs de police et autre personnel.  En conclusion, le Secrétaire général recommande une prorogation du mandat de la Mission pour une nouvelle période d’une année.

 

Au cours du week-end, la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général pour le Libéria, Mme Henrietta Mensa Bonsu, a donné le coup d’envoi de la construction d’un nouveau palais de justice à Monrovia, financé par les Nations Unies.  Elle a estimé que les juridictions de première instance étaient le pivot du système judiciaire du pays.  Elle a aussi assuré que les Nations Unies appuyaient les efforts que déployait le Libéria pour établir un système judiciaire efficace.  Ce nouveau palais de justice est le quatrième bâtiment érigé grâce au Programme de mise en œuvre de projets à impact rapide de la Mission qui vise la construction ou la réhabilitation de 17 cours et tribunaux par les Nations Unies au Libéria.

 

 

Le PAM ne pense pas que sa mort est liée à la série d’attaques ciblées perpétrées ces derniers jours contre les agents humanitaires en Somalie, l’un des endroits les plus dangereux au monde.

 

 

SOURCE : United Nations – Office of the Spokesperson of the Secretary-General


Categories

%d bloggers like this: