Posted by: africanpressorganization | 14 August 2008

Sierra-Léone / La FIJ appelle le gouvernement sierra-léonais à enquêter sur une agression de la police sur des reporters

 


Sierra-Léone / La FIJ appelle le gouvernement sierra-léonais à enquêter sur une agression de la police sur des reporters

 

FREETOWN, Sierra Leone, 14 août 2008/African Press Organization (APO)/ — La Fédération internationale des journalistes (FIJ) a appelé aujourd’hui le gouvernement sierra-léonais à diligenter une enquête sur l’agression de reporters par le personnel de sécurité attaché à la Présidence.

 « C’est une attitude inacceptable de la police qui ne peut être ignorée, » a dit Gabriel Baglo, le Directeur du bureau Afrique de la FIJ. « Nous condamnons cette brutale et délibérée agression et appelons le gouvernement à diligenter une enquête afin de traduire les responsables en justice et de faire en sorte qu’un tel incident ne se reproduise plus. »

Selon l’Association des Journalistes Sierra-Léonais (SLAJ), mercredi, des reporters couvrant une réunion entre le Président Ernest Bai Koroma et les membres du parti d’opposition Sierra Leone Peoples Party (SLPP) ont été agressés par « hommes de sécurité trop zélés ».

Sept journalistes ont été blessés et d’autres ont vu leurs équipements détruits.

Après avoir subi un traitement médical à l’hôpital, les journalistes blessés Edie Tayo G. Temple du journal For Di People, Alimah Fofana du journal The Exclusive, Michael Kargbo de Galaxy Radio, Umaru Sitta Turay du journal Awareness Times, Boima J. Boima du journal The Pool, Ola Tungie Yaskey de SKYY Radio et Sheikh Bawoh du journal New Vision, ont tous été libérés le même jour.

Dans une déclaration, SLAJ a signifié « catégoriquement que si cette tendance se poursuit sans mesures correctives, l’association n’aura pas d’autre choix que de déclarer un boycott de toutes les activités de la police dans le pays. »

 

SOURCE : International Federation of Journalists (IFJ)


Categories

%d bloggers like this: