Posted by: APO | 20 June 2008

France / Union Africain / Assistance budgétaire

France / Union Africain / Assistance budgétaire

 

ADDI ABEBA, Éthiopie, June 20, 2008/African Press Organization (APO)/ –S.E. M. Erastus Mwencha, Vice-Président de la Commission de l’Union africaine, et S.E. M. Stéphane Gompertz, Ambassadeur de France en Ethiopie, Représentant permanent de la France auprès de l’Union africaine, ont signé le vendredi 20 juin 2008, à la Commission de l’Union africaine, en présence de S.E. M. Jean Ping, Président de la Commission de l’Union africaine et de S.E. M. Jean de Gliniasty, Directeur pour l’Afrique et l’Océan indien au Ministère des Affaires étrangères et européennes de la République française, un avenant à la convention qui régit, depuis septembre 2005, l’aide budgétaire de la France à l’Union africaine.

 

Ce nouveau texte détermine, en conformité avec les priorités d’action retenues par l’Union africaine, les points d’affectation de l’aide budgétaire de la France à l’Union africaine en 2008, qui s’élève à 1,7 million de dollars.

 

Cette somme servia principalement à appuyer le développement des capacités et les initiatives de l’Union africaine dans trois domaines :

 

La montée en puissance de la Force africaine en attente bénéficiera de près de 700 000 dollars ;

 

Le fonds d’assistance électoral que vient de créer l’Union africaine sera abondé à hauteur de 390 000 dollars ;

 

le programme de promotion de la langue française à l’Union africaine, dont la mise en œuvre, en partenariat avec l’Organisation internationale de la Francophonie, bénéficiera d’un appui d’un demi-million de dollars.

 

A cette occasion, la France a par ailleurs souhaité illustrer son engagement aux côtés de l’UA en décidant de renoncer à solliciter le remboursement des prestations en nature que l’armée française a réalisées, au profit de l’opération AMIS, à partir du camp d’Abéché (Tchad) de 2004 à 2007. Cette aide représente la somme de 1,4 million d’euros.

 

A quelques jours de la tenue du Sommet de Sharm El-Cheikh, la signature de ce texte, qui renouvelle le cadre dans lequel s’inscrivent les concours financiers de la France en appui à l’action de l’Union africaine, est un témoignage supplémentaire de la permanence et de la confiance avec lesquelles cette coopération bilatérale est mise en œuvre./.

SOURCE : African Union Commission (AUC)


 


Categories

%d bloggers like this: