Posted by: APO | 13 June 2008

Guinée Equatoriale / Le Gouvernement débloquera 10 millions USD aux agences des Nations Unies pour travailler sur l’atteindre des OMD

Guinée Equatoriale / Le Gouvernement débloquera 10 millions USD aux agences des Nations Unies pour travailler sur l’atteindre des OMD

MALABO, Guinée Equatoriale, June 13, 2008/African Press Organization (APO)/ — Le Gouvernement a annoncé le déblocage de 10 millions USD pour la matérialisation

des activités programmés dans les Plans d’Action de Pays (CPAPs) du PNUD, la FAO, l’UNICEF, l’UNFPA et l’OMS pour la période 2008-2012, basés prioritairement sur l’atteindre des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), qui sont dans la base

du composante sociale du Plan National de Développement Économique et Social, validé lors de la Deuxième Conférence Économique Nationale, tenu en novembre 2007 à Bata.

Dans une cérémonie qui a eu lieu aujourd’hui dans la salle des réunions du Ministère des

Affaires Étrangers, Coopération Internationale et Francophonie, la Secrétaire d’Etat pour la

Coopération Internationale, comme elle a fait en Mai dernière avec les représentants de

l’UNFPA et l’UNICEF, en présence des fonctionnaires des agences présentes sur terrain, a

signé avec les chefs des agences respectives les CPAPs du PNUD, l0OMS et la FAO. Une

cérémonie symbolique mette fin à une étape de programmation de la nouvelle coopération

entre le pays et las agences des Nations Unies et ouvre l’étape de la matérialisation des

feuilles de routes insérées dans ladites plans.

C’est dans ce sens que la Secrétaire d’Etat pour la Coopération International, Mme

Victoriana Nchama Nsue Okomo, a rappelé aux assistants que la Guinée Equatoriale,

suivant les orientations du Président Teodoro Obiang Nguema, a décidé passer à un modèle

de coopération, dans le quelle le pays ne sera encore un simple observateur passive pour se

rendre un « vrais acteur et responsable de son destin »- a matisse. En découvrant ensuit les

caractéristiques de ce nouvelle modèle de coopération, tels que :

– Objectivité, transparence et pragmatisme;

– Qui doit aboutir aux résultats concrets et faciliter la continuité;

– Qui soit intégré dans le Programme de Développement du Pays;

– Qui fomente la transfert des connaissances et de la technologie ;

– Qui se développe dans un esprit innovateur et dynamique, d’accord avec la nouvelle

réalité socio-économique et politique de la Guinée Equatoriale.

Un des grandes progrès qui

pressent le nouveau modèle de

coopération » comme il a été

nommé c’est la cohérence et

coïncidence entre ses propositions

et les reformes des Nations Unies,

qui mettent spéciale accent sur

l’harmonisation des cycles de

programmation et activités des

Agences, avec le but d’optimiser

l’utilisation des ressources pour

éviter la dispersion et la répétition.

Sur ce particulier, la membre du

Gouvernement a rappelé que l’Exécutif veut un Système des Nations Unies, unique avec

des plans complètement coordonnés et cohérents, tel que reflété dans le Cadre

d’Assistance des Nations Unies (UNDAF »

Nous somme convaincus- a illustré Mme Nchama Nsue Okomo- que l’action conjointe

aura plus impact que les actuations dispersés ; et qu’il sera la seule forme que nous

pourrons atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement et le développement

humaine soutenable pour nos populations, dans un environnement de confiance mutuel

entre les Agences et les institutions gouvernementales »

Le Gouvernement a annoncé que l’esprit qui va guider la base de cette nouvelle

coopération, dans la quelle il sera spécialement vigilant, mais respectant les procédures

administratives et le gestion du Système des Nations Unies, sera une lutte sans précédents

contre toutes les formes de pauvreté existent dans le pays, tel que reflété sous forme de

paquets de solutions dans le Plan nations de Développement Economique et Sociale.

De son coté, le Représentant Résidente a.i. du PNUD, Mr Victor Womitso Mawulawoe,

signant au nom du PNUD, a rappelé les assistants que le CPAP du PNUD, tienne compte

l’évolution de la nouvelle situation politique et socio économique du pays et il s’inscrit

dans les axes stratégiques retenues dans les Plans Quinquennaux récemment adoptés par le

Gouvernement. En plus, dans le Plan d’Action du PNUD ont été intégrés les priorités

nationales tels que la bonne gouvernance, le renforcement institutionnel et la gestion de

l’administration publique, la lutte contre la pauvreté et l’accès de la population aux services

sociaux.

En correspondant les inquiétudes

exprimés par la membre de

l’Exécutive sur la matérialisation du

nouveau modèle de coopération, Mr

Womitso, après de rappeler que le

PNUD est une institution qui mette

les Nations Unies à la disposition

des Gouvernement du monde pour

les appuyer dans la lutte contre la

pauvreté, il a réaffirmé l’engagement

du bureau PNUD-Guinée

Equatoriale à exécuter le Plan

d’Action signé suivant la volonté du Gouvernement, car ladite volonté exprimé coïncide

avec les principes universels du PNUD, l’agence leader dans les questions de

développement au sein des Nations Unies.

Il faut rappeler que le Plan d’Action du PNUD gravite autour de trois axes de

concentration : La Lutte contre la pauvreté, la Gouvernance démocratique et l’amélioration

de l’accès de la population aux services sociaux, sur les quels ont été choisis neuve sousprogrammes

dans les domaines de

Développement Locale,

Harmonisation des Donnés

Statistiques, Appui institutionnel,

Lutte contre le VIH/Sida, Protection

de l’Environnement, Organisation et

réglementation de l’Aviation civile,

formation des enseignantes sur

matières scientifiques, respect des

Droits Humaines,etc. et les matières

transversaux, dans les quelle PNUDGuinee

Equatoriale travail avec les

autres partenaire au développement du

pays.

SOURCE : United Nations Development Programme (PNUD)


 


Categories

%d bloggers like this: