Posted by: APO | 20 May 2008

Le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest assiste aux Réunions statutaires de l’Union du Fleuve Mano (UFM) à Monrovia au Libéria les 14 et 15 mai 2008


Le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest assiste aux Réunions statutaires de l’Union du Fleuve Mano (UFM) à Monrovia au Libéria les 14 et 15 mai 2008

UNOWA – Dakar, 17 mai 2008.
Le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest, M. Said Djinnit, a participé aux réunions statutaires de l’UFM (Conseil des ministres et Sommet des chefs d’État et de Gouvernement) qui se sont tenues à Monrovia les 14 et15 mai 2008, respectivement.

En plus des membres statutaires de l’UFM (Libéria, Sierra-Leone et Guinée), la Côte d’Ivoire a également pris part à ces réunions en qualité de nouveau membre de l’Organisation. Les délibérations ont porté sur la revitalisation de l’UFM et de son Secrétariat ainsi que sur la crise alimentaire.

Au cours de sa déclaration à la cérémonie d’ouverture du Sommet, le Représentant Spécial a transmis aux participants les salutations et le soutien du Secrétaire Général des Nations Unies et celui de tous les hommes et femmes de l’ONU, travaillant pour la paix et le développement dans la sous-région. Il a réitéré le ferme engagement de l’ONU à soutenir les efforts des dirigeants de l’UFM et de tous les pays en quête d’une paix et d’un développement durables. Il a insisté sur le fait que le déploiement de trois grandes missions d’opération de paix dans la sous-région est un témoignage clair de cet engagement.

Se référant à l’Initiative du Secrétaire Général de l’ONU visant à mobiliser la communauté internationale sur la nécessité de s’attaquer avec détermination à la crise alimentaire, le Représentant Spécial a souligné l’importance de saisir l’occasion pour renouveler les efforts aux niveaux sous-régional, régional, continental et international, promouvoir l’agriculture, l’économie rurale et encourager la coopération en vue d’atteindre la sécurité alimentaire. Il a exprimé sa confiance dans la détermination des leaders de l’UFM à agir ensemble, à mettre au point des mesures appropriées pour empêcher que naissent de nouveaux conflits et à consolider la paix, en s’appuyant sur les acquis de la sous-région. Il a encouragé la région à relever les défis communs que posent par la réforme du secteur de la sécurité, la criminalité transfrontalière, y compris le trafic de drogues, la contrebande et la menace terroriste qui ruinent l’économie et détruisent le tissus social.

Le Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest a été très encouragés par les déclarations pleines d’inspirations faites par les dirigeants de l’UFM à la séance d’ouverture au cours de laquelle ils ont souligné leur détermination à rechercher des solutions collectives aux problèmes communs de la sous-région. Il s’est engagé à soutenir pleinement leurs efforts à travers la mobilisation des capacités du système des Nations Unies et la promotion des synergies.


Categories

%d bloggers like this: