Posted by: APO | 19 May 2008

DEPLACEMENT EN TANZANIE POINT DE PRESSE DU SECRETAIRE D’ETAT CHARGE DE LA COOPERATION ET DE LA FRANCOPHONIE, M. ALAIN JOYANDET

DEPLACEMENT EN TANZANIE
POINT DE PRESSE
DU SECRETAIRE D’ETAT
CHARGE DE LA COOPERATION
ET DE LA FRANCOPHONIE,
M. ALAIN JOYANDET

 

(Dar es Salaam, 15 mai 2008)

Q – Quel est le but de votre visite en Tanzanie aujourd’hui ?

R – Le but de ma visite, c’est d’abord de réaffirmer et de consolider l’amitié entre la Tanzanie et la France. J’ai notamment fait le point sur le document-cadre de partenariat entre la France et la Tanzanie.

Et puis, il y a, au cœur de ma visite, l’entretien que j’ai eu aujourd’hui avec le président Kikwete pour, justement, faire le point sur beaucoup de sujets mais plus précisément sur les dossiers pour lesquels nous sommes venus aujourd’hui : la signature de la convention de financement du projet d’appui au développement de l’apprentissage du français, qui correspond à un vœu émis en 2006 par le président Kikwete lorsqu’il était venu en France, et la réalisation du collège consacré au tourisme.

Q – Avez- vous fait une quelconque promesse pour continuer à soutenir le gouvernement tanzanien ?

R – Ecoutez, on a un document-cadre de partenariat qui est en cours, qui a été signé en 2006 et qui concerne l’ensemble de la coopération entre la France et la Tanzanie ; et puis, je vais évidemment apporter le soutien de la France au président Kikwete pour tout ce qu’il a entrepris depuis qu’il a été élu président et faire le point avec lui sur tous les sujets sur lesquels il souhaite avoir l’avis de la France, voire le soutien de la France et de l’Europe puisque, comme vous le savez, la France va présider l’Union européenne à partir du 1er juillet tandis que le président Kikwete préside l’Union africaine.

J’ajoute un mot pour vous dire que je suis là aussi pour transmettre un message du président français, M. Nicolas Sarkozy, au président Kikwete pour lui dire que nous serons aux côtés de la Tanzanie dans toutes les opérations de développement économique puisque c’est par le développement économique que passe le recul de la pauvreté.

Q – Je vous ai entendu parler de la corruption…

R – Oui, la France se réjouit de la lutte contre la corruption qui est engagée par la Tanzanie et par beaucoup d’autres pays d’ailleurs. Si j’ai parlé de cela, c’est à propos des appels d’offres pour les entreprises.

Je me suis réjoui que les appels d’offres soient rigoureux puisque c’est la France qui finance les travaux, c’est une entreprise chinoise qui construit le collège, ce qui veut bien dire que les appels d’offres sont très rigoureux et transparents ; même si je regrette que ce ne soit pas une entreprise française qui ait obtenu le chantier, je me réjouis de cette rigueur dans la gestion des chantiers.

C’est donc aux entreprises françaises qu’il revient d’être encore plus présentes, encore plus compétitives pour obtenir les marchés./.


Categories

%d bloggers like this: