Posted by: APO | 13 May 2008

Mbororo / Missiond’information sur les migrations des pasteurs nomades Mbororo

COMMUNIQUE DE LA 119EME REUNION

DU CONSEIL DE PAIX ET DE SECURITE

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA), en sa 119ème réunion

tenue le 11 avril 2008, a adopté la décision qui suit sur le rapport de la Mission

d’information sur les migrations des pasteurs nomades Mbororo, dépêchée en

République démocratique du Congo (RDC), en République centrafricaine (RCA) au

Soudan et au Cameroun, conformément à la décision PSC/PR/Comm(XCVII) de la

97ème réunion du Conseil, tenue le 25 octobre 2007 :

Le Conseil,

1. Prend note du rapport de la Mission d’information sur les migrations des

pasteurs nomades Mbororo [PSC/PR/2(CXIX)], ainsi que les communications des

représentants de la République démocratique du Congo, la République du Soudan et la

République du Cameroun;

2. Se félicite du bon déroulement de la Mission d’information et remercie les

autorités politiques, administratives et autres des pays visités, ainsi que les agences

des Nations unies, les organisations non-gouvernementales et autres structures

rencontrées par la Mission, pour l’assistance et la coopération qu’elles lui ont

apportées;

3. Reconnaît la complexité des problèmes liés au phénomène des migrations

transfrontalières des populations nomades Mbororo, et souligne la nécessité d’une

approche régionale concertée, prenant en compte toutes les dimensions de la question,

afin de trouver une solution appropriée ;

4. Prend note des recommandations de la Mission d’information, telles

qu’énoncées dans son rapport. A cet égard, le Conseil apporte son plein appui à la

tenue, dans les meilleurs délais et sous l’égide de l’UA, d’une réunion des pays

concernés, avec la participation des différentes parties prenantes, le plutôt possible, en

vue de promouvoir une approche concertée et régionale ;

5. Demande à la Commission, dans le cadre du Programme frontière de l’UA, et en

relation avec les communautés économiques régionales, de faciliter le développement

de programmes de coopération entre les Etats membres pour la gestion des

mouvements migratoires transfrontaliers, en particulier ceux des pasteurs nomades ;

6. Demande, en outre, au Président de la Commission de continuer à suivre

l’évolution de la question, y compris l’envoi de missions d’information périodiques dans

les pays concernés et de lui rendre compte régulièrement ;

7. Décide de rester saisi de la question.


Categories

%d bloggers like this: