Posted by: APO | 13 May 2008

GUINÉE ÉQUATORIALE / PARTI SOCIALISTE FRANCAIS

PARTI SOCIALISTE FRANCAIS

        Paris, le 13 mai 2008

COMMUNIQUÉ DU SECRÉTARIAT INTERNATIONAL

GUINÉE ÉQUATORIALE

Les résultats officiels des élections législatives et municipales anticipées en Guinée équatoriale, publiés par la commission électorale nationale ce vendredi, confirment que le Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE) de Teodor Obiang, au pouvoir depuis près de 30 ans, n’a de démocratique que le nom.

 

Ne laissant à l’opposition qu’un seul représentant au Parlement, alors qu’ils étaient deux dans la précédente mandature, le PDGE, malgré l’instauration du multipartisme en 1991, poursuit une politique autoritariste et répressive qui bafoue quotidiennement les droits humains les plus fondamentaux et qui maintient la population, malgré la manne pétrolière, à un faible niveau de développement.

 

Le Parti socialiste réaffirme son soutien et sa solidarité avec tous les militants de la Convergence pour la démocratie sociale (CDPS) qui ont fait campagne dans un climat de violence inacceptable, et en particulier avec les dirigeants de ce parti, qui ont fait l’objet d’insultes, calomnies et diffamations par voies radiophoniques.

 

Nous souhaitons que le Parlement européen porte une attention particulière aux évolutions dans ce pays afin que les prochaines élections ne se déroulent pas en l’absence d’observateurs.

 

De plus, nous demandons la libération de Mamadou Tawara, citoyen malien détenu pour raisons politiques depuis le 28 avril dernier.

 

Nous saluons le courage de tous les équato-guinéens qui luttent, dans des conditions difficiles, pour un changement dans leur pays, afin que celui-ci prenne enfin vraiment la voie de la démocratie et de la prospérité, et du respect des droits et des libertés de ses citoyens.

 


Categories

%d bloggers like this: