Posted by: APO | 4 May 2008

Tchad / EUFOR / MINURCAT / La sécurité reprend ses droits à Birao


MINURCAT/PR/010/05/2008

3 mai 2008

 

La sécurité reprend ses droits à Birao

 

N’Djamena, Tchad – Six membres du Gouvernement de la République centrafricaine ainsi que deux hauts Représentants des Nations Unies se sont rendus ce 3 mai 2008 à Birao, capitale de la Province de Vakaga, pour évaluer la situation sécuritaire sur le terrain et pour se rendre compte des activités de la Force européenne, EUFOR, ainsi que celles de la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT).

 

La délégation centrafricaine était dirigée par le Ministre d’Etat chargé du Plan, de l’Economie et de la Coopération internationale.

 

La province de Vakaga est une région légèrement plus grande que le Danemark, mais seulement peuplée de quelque 38000 habitants. Pour s’y rendre par la route à partir de la capitale, Bangui, il faut compter au moins cinq jours, un tel voyage n’étant possible qu’en saison sèche. La ville de Birao, située à l’angle entre la République centrafricaine, le Tchad et le Soudan, avait fait l’objet, il y a un an, d’une attaque par un groupe d’hommes armés détruisant 75% des infrastructures et causant la fuite de 95% de la population vers des sites protégés par la communauté internationale.

 

Aujourd’hui, en vue du déploiement de l’EUFOR et de la MINURCAT dans la région, la vie retourne doucement à la normale. L’administration locale s’y rétablit, tandis que les infrastructures détruites au cours de l’attaque sont en train d’être réhabilitées. Deux compagnies de téléphonie mobile viennent de d’y installer, ouvrant ainsi cette localité au reste du monde.

 

Le défi à relever demeure celui de la sécurité. Le mandat de l’EUFOR dans ce domaine sera complété par celui de la MINURCAT, surtout dans le renforcement de la police locale et de la gendarmerie, ainsi que dans la reforme de la justice et de l’administration locale.


Categories

%d bloggers like this: