Posted by: APO | 21 April 2008

SOMALIE/PIRATERIE / MAURITANIE / BURUNDI / France

Actualités diplomatiques du ministère des Affaires étrangères

 

Point de presse du 18 avril 2008

 

 

BURUNDI

 

La France est très préoccupée par les violents incidents qui ont eu lieu la nuit dernière à Bujumbura.

 

Elle appelle l’ensemble des parties, et en premier lieu la rébellion du Palipehutu-FNL, à respecter le cessez-le-feu conclu le 7 septembre

2006 et lui demande de reprendre sans plus tarder les négociations dans un esprit de dialogue et de concertation afin de surmonter au plus vite les blocages constatés depuis plusieurs mois.

 

La France réitère son soutien à l’action menée par la facilitation sud-africaine et le Directoire politique et reste déterminée à appuyer tous les efforts en vue de consolider définitivement la paix au Burundi.

 

 

MAURITANIE

 

(Une question sur la Mauritanie où nous avons appris que deux étrangers avaient été blessés par des tirs de militaires mauritaniens.

J’aimerais savoir si vous avez connaissance de la nationalité de ces étrangers et de leur activité ?)

 

 

Nous avons eu connaissance de cet incident. Deux étrangers non français et un coopérant technique français en ont été victimes. Ce dernier a été légèrement blessé et il bénéficie de toute l’assistance consulaire et médicale nécessaire.

 

(Dans le cadre de la coopération technique, pouvez-vous développer ?)

 

 

Nous faisons de la coopération technique avec beaucoup de pays et le Français qui a été blessé participe à la coopération technique avec la Mauritanie. Je ne sais pas si c’est un militaire.

 

(Une voiture a heurté il y a deux jours la porte de l’ambassade de France à Nouakchott. Hier, tard dans la soirée, il y a eu des tirs nourris de la garde présidentielle contre un coopérant français. Est-ce que ces incidents vous amènent à porter un jugement particulier sur la situation sécuritaire en Mauritanie ?)

 

 

Il y a eu effectivement voici deux jours un véhicule qui a heurté à vive allure le portail d’accès de l’ambassade de France. Dans ce cas comme pour l’incident auquel je viens de me référer, il s’agit selon nos informations d’accidents fortuits et nous n’en tirons pas de conclusions particulières en termes de sécurité. Je vous renvoie pour le reste à la rubrique “Conseils aux voyageurs” que vous trouvez sur notre site internet. Il n’y a pas de changements de ce point de vue.

 

 

SOMALIE/PIRATERIE

 

(D’après le Nouvel Observateur hier, les trente ex-otages ne seraient pas tous des membres de l’équipage, il y aurait eu des touristes parmi les personnes retenues en otage. Avez-vous un commentaire ?)

 

 

Je n’ai pas d’informations à ce sujet, je vais me renseigner. En revanche, je voulais vous dire sur le même sujet que les autorités somaliennes nous ont donné leur accord pour que les six pirates quittent la Somalie. Vous savez que nous étions en discussion avec elles depuis quelques temps pour obtenir cette autorisation.

 

 

(Qu’est-ce qui se passe maintenant avec les six pirates ?)

 

 

Il s’agit d’une procédure judiciaire. Je vous renvoie vers le ministère de la Justice.

 

(Est-ce qu’il faut une autre autorisation pour entamer le processus judiciaire ?)

 

 

Je vous renvoie vers le ministère de la Justice./.

 


 


Categories

%d bloggers like this: