Posted by: APO | 16 April 2008

Zimbabwé / USA / Les États-Unis condamnent le recours à la violence au Zimbabwé

Les États-Unis condamnent le recours à la violence au Zimbabwé

 

(Communiqué diffusé le 11 avril par le département d’État) (320)

 

On trouvera ci-après le texte du communiqué que le porte-parole du département d’État, M. Sean Connery, a diffusé le 11 avril et qui condamne le recours à la violence à l’encontre des partisans de l’opposition au Zimbabwé.

 

(Début du texte)

 

Les États-Unis condamnent le recours à la violence à l’encontre des partisans de l’opposition au Zimbabwé

 

Nous condamnons le recours à la violence et à l’intimidation par les forces zimbabwéennes de sécurité et par les partisans du parti au pouvoir, le ZANU-PF, à l’encontre des opposants du gouvernement depuis les élections du 29 mars. Ces incidents paraissent viser des personnes qui ont voté contre des candidats du ZANU-PF lors de ces élections.

 

La violence ou l’intimidation n’a nulle place dans une société démocratique. Nous demandons au gouvernement de cesser immédiatement de commettre de tels actes, de faire preuve de retenue, de respecter les droits de l’homme et de permettre au processus électoral de se poursuivre sans entrave. Nous demandons à la communauté internationale de suivre la situation et de recueillir des informations sur ceux qui commettent des actes de violence.

 

Nous estimons que la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) devrait tenir compte des appels des personnes intéressées et de la société civile de toute l’Afrique australe et intervenir pour exiger que le gouvernement du président Mugabe cesse d’avoir recours à la violence et à l’intimidation à l’encontre de personnes qui désirent uniquement exercer pacifiquement leurs droits politiques. La réunion des chefs d’État des États membres de la SADC ce week-end fournira une occasion excellente pour ces dirigeants d’exiger la cessation de ces tactiques brutales et d’exhorter la commission électorale zimbabwéenne à rendre publics sans plus de délai les résultats de l’élection présidentielle. Nous félicitons fortement la SADC pour avoir convoqué cette réunion importante qui, espérons-nous, contribuera à mettre fin à aux actes de violence et à l’impasse postélectorale au Zimbabwé.


 


Categories

%d bloggers like this: