Posted by: APO | 15 April 2008

Maputo accueille la biennale 2008 de l’éducation en Afrique


 

Maputo accueille la biennale 2008 de l’éducation en Afrique

 

Paris, 15 avril 2008 – La capitale du Mozambique, Maputo, va accueillir du 5 au 9 mai la biennale 2008 de l’éducation en Afrique. Il s’agit, dans le domaine de la coopération éducative, du rendez-vous le plus important sur le continent qu’organise tous les deux ans l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA).

 

Quelque 600 participants sont attendus au Centre international des conférences Joaquim Chissano. La biennale mobilisera tous les ministres africains en charge de l’éducation et de la formation, les représentants des agences de coopération multilatérale et bilatérale au développement, des organisations non gouvernementales et des organisations de la société civile africaines et internationales, des fondations, des spécialistes, chercheurs et praticiens de l’éducation, ainsi que des professionnels de tous les ordres d’enseignement. Des ministres de secteurs autres que celui de l’éducation sont également attendus.

 

L’ouverture solennelle, le 5 mai, de la première biennale accueillie par un pays lusophone d’Afrique sera marquée par les interventions du chef de l’Etat mozambicain, Armando Emilio Guebuza, du président de la République d’Algérie, Abdelaziz Bouteflika, hôte d’honneur, du président en exercice de l’Union africaine, Jakaya Mrisho Kikwete et de la Première Dame de Porto Rico, Luisa Acevedo Vilá.

 

Alors qu’à Libreville, en 2006, les débats étaient axés sur les facteurs et conditions d’efficacité des écoles, des programmes d’alphabétisation et des programmes de développement de la petite enfance, à Maputo les participants vont orienter leur réflexion sur l’éducation post-primaire, un des plus grands défis que doivent relever aujourd’hui les systèmes éducatifs africains, après les progrès accomplis aussi bien dans l’admission que dans l’achèvement du cycle primaire.

 

Le thème central « Au-delà de l’éducation primaire : défis et approches pour étendre les opportunités d’apprentissage en Afrique » sera abordé sous trois grands volets : l’extension de l’éducation obligatoire pour tous à 9-10 ans ; le défi du développement des compétences pour mieux préparer les jeunes à l’insertion socio-professionnelle ; l’articulation entre le deuxième cycle du secondaire et l’enseignement supérieur en vue de la formation de ressources humaines pour le développement de l’Afrique.

Les séances plénières introductives à chacun de ces trois axes seront suivies de sessions parallèles qui permettront aux participants d’approfondir les échanges en analysant les problématiques transversales qui concernent, entre autres  les orientations politiques pertinentes, la gouvernance cohérente et efficace des systèmes, la répartition efficiente des rôles entre l’Etat et ses différents partenaires, la mobilisation de nouvelles ressources et la réduction des coûts, les stratégies porteuses en matière d’élargissement de l’accès et de renforcement de l’équité, l’augmentation et la formation du personnel enseignant, le développement des curricula et des compétences, les équivalences et les passerelles.

L’objectif principal de la biennale 2008 est de favoriser le partage des expériences et des connaissances africaines et internationales sur le développement de l’éducation post-primaire, de promouvoir des compréhensions partagées sur les défis et les priorités et de dégager des leçons apprises, des options de politiques et des stratégies porteuses.

 

La biennale mettra à la disposition de la communauté éducative africaine les outils, ainsi que les connaissances et pratiques les plus actuelles, susceptibles de faire avancer l’enseignement post-primaire à travers le continent, à l’image des progrès considérables accomplis dans la réalisation de l’enseignement primaire universel. Pour Maputo, plus de 120 études et recherches ont été produites, souligne Mamadou Ndoye, secrétaire exécutif de l’ADEA.

 

La biennale de Maputo sera aussi l’occasion de célébrer le 20e anniversaire de l’ADEA. Cette année 2008, hautement symbolique, sera marquée par une consolidation de l’ancrage en Afrique, reflétée par le transfert du Secrétariat de l’ADEA à Tunis, au sein de la Banque africaine de développement (BAD). Elle se traduit également par le renforcement du partenariat avec l’Union africaine, dans le cadre de la mise en œuvre de la Deuxième décennie de l’éducation en Afrique, par la fusion prochaine des Bureaux des ministres de la COMEDAF et de l’ADEA et par l’extension du champ d’activité de l’ADEA à tout le continent. Pour la première fois, la biennale verra la participation des pays d’Afrique du Nord. L’année 2008 est également celle du lancement du 1er plan stratégique à moyen terme de l’ADEA (2008-2012).

 

A propos de l’ADEA

 

Créée en 1988, l’ADEA est aujourd’hui devenue un leader dans les processus de dialogue, de partage et d’apprentissage pour la transformation qualitative de l’éducation au service du développement de l’Afrique.

 

Sa mission est d’agir comme catalyseur de politiques et de pratiques innovantes pour le changement en éducation à travers la mutualisation des réflexions, des expériences, des apprentissages et des savoirs.

 

Partenariat entre ministères de l’éducation et organismes de coopération au développement, l’ADEA est à la fois un forum pour le dialogue politique sur l’éducation en Afrique, un réseau de professionnels, de praticiens et de chercheurs et un catalyseur pour les réformes de l’éducation.

 

Paris, 15 avril 2008


Categories

%d bloggers like this: