Posted by: APO | 9 April 2008

LE GOUVERNEMENT DANOIS MET EN PLACE UNE COMMISSION POUR L’AFRIQUE


LE GOUVERNEMENT DANOIS MET EN PLACE UNE COMMISSION POUR L’AFRIQUE

Une commission internationale composée d’une série de responsables politiques, de dirigeants d’entreprise et d’experts a pour but de revitaliser le débat portant sur les solutions nécessaires aux défis majeurs auxquels le continent africain est confronté. Les axes prioritaires seront les jeunes et l’emploi.

 

Le premier ministre danois, Anders Fogh Rasmussen, a annoncé la création de cette commission lors de sa conférence de presse aujourd’hui. La commission se réunira pour la première fois le 16 avril prochain à Copenhague. Une réunion sera ensuite organisée en Afrique et une autre réunion de clôture à Copenhague dans un an, où la commission présentera ses recommandations.

 

La commission a pour mission de présenter de nouvelles stratégies innovantes visant à améliorer la coopération internationale au développement avec l’Afrique. La priorité sera donnée aux jeunes et à l’emploi. Les principaux axes de travail de cette commission porteront par ailleurs sur la croissance économique, le rôle des femmes dans le développement, les changements climatiques et l’éducation.

 

Le premier ministre, Anders Fogh Rasmussen, qui présidera la commission, déclare, entre autres :

 

« Je me félicite vivement que l’ambition du gouvernement visant à mettre en place une commission internationale, composée de membres de premier plan, soit un véritable succès, et j’attends des résultats significatifs des travaux de la commission. La création d’une telle commission internationale est une grande première. Cette commission et ses priorités tombent à point nommé : Nous souhaitons mettre les défis de l’Afrique encore plus sur l’agenda international ; nous souhaitons initier un nouveau débat plus axé sur l’avenir de l’Afrique ; et nous souhaitons plus généralement stimuler la coopération internationale au développement. La commission constitue la mise en pratique de la politique étrangère volontariste du gouvernement. »

 

La ministre de la Coopération pour le Développement, Ulla Tørnæs, qui sera l’autre représentant du gouvernement au sein de la commission, se réjouit de cette mission :

 

« La croissance démographique en Afrique est la plus élevée au monde, et le continent est confronté à de vastes défis démographiques et économiques. Permettre aux vastes générations de jeunes africains de passer à la vitesse supérieure dans le développement est crucial pour assurer de véritables progrès. Malgré différents exemples positifs dans un certain nombre de pays, l’objectif fixé par les Nations Unies visant à réduire de moitié la pauvreté d’ici 2015 ne sera pas atteint en Afrique. Il faudra revitaliser les interventions dans un grand nombre de domaines afin de relever les défis de l’avenir. »

 

Les recommandations de la commission une fois présentées constitueront une contribution majeure à la coopération au développement avec l’Afrique. Le gouvernement a fait savoir qu’il s’efforce d’accroître à long terme son aide au développement. L’aide accordée à l’Afrique représentera une part toujours croissante de l’aide bilatérale danoise. Il est essentiel que le Danemark, et surtout les bénéficiaires africains, tirent le meilleur profit possible en matière de développement de l’aide au développement. La Commission pour l’Afrique doit en être le garant.


Categories

%d bloggers like this: