Posted by: APO | 24 January 2008

Conférence de Paix pour l’Est du Congo

Royaume de Belgique

Date: 23/01/2008  

  

Conférence de Paix pour l’Est du Congo


Le Ministre des Affaires étrangères Karel De Gucht est très satisfait des résultats de la Conférence pour la Paix à l’est du Congo qui s’est tenue à Goma ces dernières semaines. « Cette initiative émanait du Président Kabila et on doit dire que celui-ci a fait montre de courage politique et d’une évidente volonté de paix » déclare le Ministre qui a également félicité le Président de la Conférence ainsi que les autres animateurs des travaux pour le travail fourni. Le Ministre De Gucht exprime également son appréciation pour le fait que tous les participants à cette conférence ont visiblement laissé prévaloir leur désir de paix sur tout autre sentiment.

Pour le Ministre De Gucht, il ne faut cependant pas que cela se limite à des paroles : « ce qui a maintenant été engrangé sur papier doit être transformé en actes, à commencer par la mise en œuvre de « l’acte d’engagement » qui a été signé par les groupes armés et le gouvernement. Je pense en particulier aux clauses concernant un cessez-le-feu effectif, le retrait militaire et le déploiement immédiat d’unités de la MONUC dans les zones sensibles pour y protéger la population civile durement éprouvée. Si ceci réussit, alors on pourra réellement parler de la mise en place d’un véritable « processus de Goma » qui pourra aussi créer les conditions de sécurité pour le retour des déplacés et des réfugiés. »

Le Ministre De Gucht encourage le gouvernement congolais à continuer à respecter les engagements pris dans le cadre du communiqué de Nairobi qui vise au désarmement et au retour vers le Rwanda des FDLR qui se trouvent dans les Nord et Sud Kivus. Une première étape pourrait être un programme réussi de sensibilisation.

Le Ministre De Gucht lance également un appel explicite aux Etats voisins pour qu’ils soutiennent la nouvelle dynamique dans l’Est du Congo et qu’ils favorisent un climat de paix et de développement dans la région dans un esprit de bon voisinage.

« La Belgique continuera à se montrer solidaire envers les groupes les plus faibles à l’est du Congo, parmi lesquels les déplacés, les victimes de violence sexuelle et les enfants soldats » précise le Ministre qui s’engage également à mobiliser les partenaires internationaux à cette fin.


Categories

%d bloggers like this: