Posted by: APO | 8 January 2008

L’assistance de l’UNHCR aux déplacés kényans

L’assistance de l’UNHCR aux déplacés kényans

 

L’UNHCR fournit des biens de secours à des dizaines de milliers de Kényans déplacés par le récent conflit dans ce pays d’Afrique de l’Est, où nous nous occupons déjà de plus de 270 000 réfugiés originaires d’autres pays d’Afrique. Nous fournissons des articles non alimentaires à près de 100 000 personnes. Nous avons un stock de biens de secours pour 50 000 personnes dans notre entrepôt de Nairobi et nous allons acheminer des articles supplémentaires depuis les entrepôts régionaux d’urgence de l’UNHCR.

 

De plus, nous acheminons aujourd’hui 24 tonnes de couvertures et de savon depuis nos entrepôts du camp de réfugiés de Dadaab, au nord-est du Kenya, vers Nairobi pour une distribution immédiate aux déplacés kényans. Des camions transportant de l’aide devraient arriver à Nairobi ce soir et demain matin (mercredi). L’agence détient un stock d’articles de secours à Dadaab pour aider plus de 171 000 réfugiés, principalement des Somaliens, qui vivent dans les trois camps.

 

A Nairobi, pendant ce temps, le personnel de l’entrepôt de l’UNHCR dans la capitale prépare des kits pour les familles contenant des articles comme des bâches en plastique pour les abris, des couvertures, des matelas, des moustiquaires et du savon qui seront distribués au début de cette semaine.

 

L’UNHCR va travailler avec le gouvernement, la Croix-Rouge kényane et d’autres agences humanitaires pour organiser la distribution d’articles de secours. L’opération se concentre sur les personnes déplacées internes dans la vallée du Rift et dans les zones proches de Nairobi.

 

L’UNHCR mène une grande opération d’assistance aux réfugiés au Kenya, avec plus de 200 employés s’occupant de plus de 270 000 réfugiés originaires des pays alentours * principalement du Sud-Soudan et de la Somalie * dans des camps éloignés au nord et à l’est du pays. A Nairobi, il y a également des réfugiés urbains relevant de la compétence de l’UNHCR. Le Haut Commissaire adjoint, L. Craig Johnstone, a noté que le Kenya avait une longue et généreuse tradition d’accueil envers ceux qui fuient la violence et les persécutions partout dans la région et qu’il est désastreux de voir que des Kényans sont maintenant eux-mêmes déplacés. L’UNHCR fera tout son possible pour alléger leurs souffrances.

 

Pour renforcer le personnel au Kenya, nous avons dépêché sur place une équipe d’urgence pour aider à coordonner l’assistance aux déplacés kényans.

 

Parallèlement, en Ouganda, un pays voisin, l’UNHCR travaille étroitement avec la Croix-Rouge ougandaise pour porter assistance aux Kényans qui ont fui leurs foyers au cours de la semaine dernière. Quelque 3 000 Kényans ont franchi la frontière à Lwakhakha, Malaba et Busia et sont hébergés chez leurs proches ou des amis en Ouganda. Nous avons distribué des tentes, dans ces trois sites, pour héberger les plus vulnérables. Les réfugiés à Malaba et Busia ont déjà reçu une assistance basique de la Croix-Rouge, et notamment des articles comme des couvertures et des sets de cuisine. La Croix-Rouge ougandaise procède également de l’enregistrement des réfugiés.

 

Le Kenya occupe un rôle prépondérant pour l’acheminement des biens de secours vers nos camps de réfugiés dans le pays, et vers les populations réfugiées prises en charge au Sud-Soudan, en Somalie, en Ouganda, en République démocratique du Congo et au Rwanda. Il est impératif que les agences humanitaires continuent à pouvoir accéder librement et en toute sécurité aux populations dans le besoin.


Categories

%d bloggers like this: