Posted by: APO | 20 November 2007

Un blogueur égyptien remporte le prix Knight du journalisme international

Un blogueur égyptien remporte le prix Knight du journalisme international

 

(La journaliste birmane May Thingyan Hein partage cet honneur.) (541)

 

Par Stephen Kaufman

Rédacteur de l’USINFO

 

Washington – Pour la première fois, le Centre international pour les journalistes (ICFJ) a décerné un prix Knight du journalisme international à un blogueur, l’Égyptien Wael Abbas, afin de le récompenser d’avoir porté des sujets controversés à l’attention des grands médias de son pays.

 

L’ICFJ a également récompensé la Birmane May Thingyan Hein pour la persévérance dont elle a fait preuve face à la censure des médias dans son pays, persévérance qui lui a permis de disséminer des informations sur la grippe aviaire et le VIH/sida.

 

Le prix Knight du journalisme, décerné tous les ans, récompense les individus qui ont élevé les normes du journalisme dans leur pays. Lors d’une allocution prononcée le 12 novembre au Club national de la presse à Washington, la présidente de l’ICFJ, Joyce Barnathan, a félicité M. Abbas et Mme Hein d’avoir préservé leur intégrité dans des pays où l’exercice de la liberté d’expression peut conduire au harcèlement, voire à l’emprisonnement.

 

Elle a ajouté que l’ICFJ plaçait l’Égypte parmi les dix pays ayant enregistré la plus importante érosion de la liberté de la presse, et que le blogue de M. Abbas, Misr Digital, « abordait des sujets (…) souvent évités par les médias locaux », notamment les manifestations, la corruption et la brutalité policière.

 

Créé en 2004, Misr Digital attire en moyenne 30.000 visiteurs par jour et un million par mois. Qui plus est, a ajouté Mme Barnathan, le blogue a forcé les médias à donner un suivi aux rapports de M. Abbas du fait de l’importante réaction du public.

 

M. Abbas lui-même a risqué d’être arrêté par les autorités égyptiennes, mais les articles qu’il a affichés sur son blogue font une différence. Par exemple, une vidéo qu’il a placée en ligne et qui montrait deux policiers en train de maltraiter un détenu a abouti à la condamnation des deux officiers en question par une cour de justice égyptienne. Cela a été une véritable percée pour ce pays, a dit Mme Barnathan.

 

Au Club national de la presse, M. Abbas a déclaré que le prix Knight était très prestigieux et respecté partout dans le monde, y compris en Égypte, et qu’il espérait qu’il rendrait son blogue encore plus populaire.

 

« Les temps sont difficiles pour les médias et les blogueurs », a-t-il dit, parce que les autorités sévissent et essaient de ternir leur réputation en les accusant de trahison pour le compte de puissances étrangères.

 

En février dernier, un blogueur et étudiant de 22 ans, Abdel Karim Suleiman, a été condamné à quatre ans de prison après que les autorités égyptiennes l’eurent accusé d’insulter l’islam et le président Hosni Moubarak dans ses articles.

 

M. Abbas a affirmé que les blogueurs avaient toutefois réussi à établir leur crédibilité auprès du public parce qu’ils avaient révélé des affaires que les médias traditionnels ne voulaient pas publier, utilisant souvent des vidéos et des photographies fournies par le public à l’appui de leurs dires.

 

Il a ajouté que les citoyens égyptiens, qui utilisent souvent des caméras miniatures contenues dans des téléphones portables, par exemple, tendaient à donner l’exclusivité de leurs informations visuelles aux blogueurs parce qu’ils savaient qu’elles avaient moins de chance d’être censurées que par les médias traditionnels.


Categories

%d bloggers like this: