Posted by: APO | 20 November 2007

ONU / POINT DE PRESSE QUOTIDIEN

19/11/2007

 

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DE LA PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 19 NOVEMBRE 2007

 

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un
document officiel des Nations Unies)

 

Ci-dessous les principaux points évoqués par Michèle Montas, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

 

Remarques du Secrétaire général à l’occasion du lancement du rapport du GIEC

 

Le Secrétaire général est de retour au Siège de l’ONU après un voyage de près de deux semaines qui l’a mené en Amérique latine, en Antarctique, en Espagne, en Tunisie et au Liban.  Il répondra aux questions de la presse à l’entrée du Conseil de sécurité, aujourd’hui, à 14 h 30, pour parler de ce périple.

 

Lors de la dernière étape de ce voyage, le Secrétaire général a pris la parole samedi à l’occasion du lancement du rapport de synthèse du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) à Valence, en Espagne.  Il a expliqué que, lors de récentes visites dans des endroits allant des glaciers de l’Antarctique à la forêt tropicale de l’Amazonie, il avait constaté des exemples de changements qui sont dus au réchauffement climatique et sont aussi inquiétants que ce qu’on pourrait voir dans un film de science fiction et même plus terrifiants, car ils sont réels.

 

Ban Ki-moon a souligné que le rapport de synthèse rassemblait les principales conclusions tirées des milliers de pages des rapports du Groupe de travail, et qu’il contenait un message pour toute l’humanité.  Le message, c’est qu’il existe des manières véritables et abordables pour faire face aux changements climatiques.  Le Secrétaire général a ajouté que la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, qui aura lieu à Bali le mois prochain, était l’occasion d’apporter des réponses politiques à ces conclusions scientifiques.  « À Bali, ne cherchons pas des coupables; mais trouvons plutôt un terrain d’entente », a-t-il déclaré.

 

Le Secrétaire général a ensuite déclaré, lors d’une conférence de presse, qu’il était urgent d’agir maintenant, et il a appelé les dirigeants du monde entier à apporter les réponses politiques nécessaires au problème qui se pose à l’humanité.  Aujourd’hui, un des envoyés spéciaux du Secrétaire général sur les changements climatiques, M. Han Seung-soo, a appelé les pays de la région Asie-Pacifique à trouver une façon d’éviter une aggravation de la détérioration de l’environnement tout en poursuivant leur croissance économique.

 

Le processus de paix au Darfour

 

Les médiateurs en chef pour le processus de paix au Darfour, Taye-Brook Zerihoun, pour les Nations Unies, et Sam Ibok, de l’Union africaine, sont aujourd’hui à Juba.  Ils rencontrent les mouvements qui se sont engagés dans le processus d’unification sous l’égide du Mouvement de libération du Soudan.  Ils se rendront ensuite au Darfour pour deux jours à partir de mercredi.  Ils y rencontreront certains des non signataires de l’Accord de paix au Darfour qui n’étaient pas présents à Syrte.

 

Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour

 

Michael J. Fryer, de l’Afrique du Sud, a été nommé chef de la police de l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour.  La décision a été prise par le président de la Commission de l’Union africaine en consultation avec le Secrétaire général des Nations Unies.  Le chef de la police aura la responsabilité de mettre en place tous les volets et composantes de police du mandat de l’UNAMID.

 

 

Conseil de sécurité

 

Le Conseil de sécurité a entendu ce matin le compte rendu des récents développements en Somalie que lui a fait le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques, M. Hailé Menkerios.

 

Cette journée était la première où les États Membres nouvellement élus comme membres du Conseil de sécurité pour les sessions 2008 et 2009 ont été en mesure d’assister aux réunions du Conseil et d’en observer les travaux, avant d’occuper formellement leurs sièges en janvier.  Les nouveaux membres élus et non permanents du Conseil sont le Burkina Faso, le Costa Rica, la Croatie, la Libye et le Viet Nam.

 

Somalie

 

Le Coordinateur humanitaire des Nations Unies en Somalie a rendu hommage à Madina Mohamud Elmi, une travailleuse humanitaire de premier plan qui a été tuée lors d’un échange de tirs croisés vendredi.

 

« La Somalie a perdu l’une de ses héroïnes », a dit Éric Laroche.

 

M. Laroche a souligné que la travailleuse humanitaire et militante politique avait voué sa vie à la paix.

 

Au même moment, le Programme alimentaire mondial a salué la bonne arrivée, en Somalie, de deux navires cargos humanitaires, les premiers à être escortés par un navire militaire français désigné pour les protéger contre les attaques de pirates.

 

Le bateau de guerre de la marine française a quitté le port kényan de Mombasa vendredi, accompagnant les navires affrétés par le PAM et qui transportaient environ 3 000 tonnes de nourriture, et est arrivé avec eux au port somalien lundi.

 

La Directrice exécutive du PAM, Mme Josette Sheeran, a déclaré que l’opération se déroulait à un moment crucial pour les Somaliens, victimes d’un des pires conflits et d’une des pires sécheresses que l’on ait connue depuis des années.  Elle a remercié le Gouvernement français et sa marine pour l’escorte accordée aux navires cargos humanitaires.

 

 

Burundi

 

Dans une déclaration faite aujourd’hui, le Bureau intégré de l’ONU au Burundi et les membres de la communauté internationale travaillant dans ce pays ont exprimé leur satisfaction concernant le récent consensus entre les acteurs politiques locaux qui a conduit à l’établissement d’un nouveau gouvernement.  Ils ont aussi appelé toutes les personnes concernées, dont le parti PALIPEHUTU-FNL, à poursuivre l’application de l’Accord complet de cessez-le-feu.

 

Togo

 

Au Togo, qui se remet encore des inondations qui ont frappé plus d’une douzaine de pays de l’Afrique de l’Ouest en août, le lent reflux des eaux a permis aux agences d’assistance de l’ONU d’accéder aux 60 000 personnes affectées et de leur fournir de la nourriture pour les deux prochains mois.

 

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) note que les besoins les plus urgents ont été complètement couverts grâce aux projets lancés par plusieurs agences de l’ONU, ainsi que grâce à une aide de 1,5 million de dollars du Fonds central d’intervention pour les urgences humanitaires.


 


Categories

%d bloggers like this: