Posted by: APO | 14 November 2007

ONU – POINT DE PRESSE QUOTIDIEN


13/11/2007

 

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DE LA PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 13 NOVEMBRE 2007

 

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

 

Ci-dessous les principaux points évoqués par Marie Okabe, Porte-parole adjointe du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

 

Conseil de sécurité

 

(…)

 

Ce matin, les membres du Conseil ont entendu un exposé de M. Joaquim Chissano, l’Envoyé spécial du Secrétaire général dans les régions affectées par l’Armée de résistance du Seigneur (LRA).  M. Chissano a évoqué les récents pourparlers entre la LRA et le Gouvernement ougandais.

 

Au cours des consultations qu’il a tenues ce matin, le Conseil a également examiné le dernier rapport de la Mission de l’ONU en Éthiopie et en Érythrée.

 

RDC

 

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) est gravement préoccupé par le sort de dizaine de milliers de civils congolais qui, ce matin, ont pris la fuite dans la panique après la reprise des échanges de tir entre l’armée et des forces rebelles non identifiées.  Ces civils, déjà déracinés, étaient logés dans cinq camps de l’ONU pour personnes déplacées, situés aux environs de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu de la République démocratique du Congo (RDC).

 

Les camps n’étaient apparemment pas pris pour cible, mais le bruit des tirs a provoqué la fuite de leurs résidents vers les collines boisées aux alentours.  Selon le HCR, 30 000 personnes ont abandonné les camps.

 

Cet incident survient alors que les institutions humanitaires de l’ONU ont accru leurs efforts conjoints pour enrayer la propagation du choléra dans les camps.  Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), qui avait augmenté ses efforts de chlorification de l’eau, est maintenant préoccupé par la perspective que sans mesures préventives, ce déplacement de population risque de propager le choléra à Goma, une ville de 570 000 habitants.  L’UNICEF a indiqué que près de 600 cas de choléra avaient été signalés dans les camps au cours du mois dernier.

 

Mauritanie – Sénégal

 

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et les Gouvernements de la Mauritanie et du Sénégal ont signé un accord triparti à Nouakchott permettant le rapatriement vers la Mauritanie de 24 000 réfugiés qui avaient fui le pays à la fin des années 80.

 

 

Kenya – Malnutrition

 

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont salué les efforts internationaux qui ont permis de renverser une crise dévastatrice de malnutrition dans des camps de réfugiés situés au nord du Kenya.

 

Des enquêtes indiquent une forte baisse du taux de malnutrition parmi les enfants âgés de moins de cinq ans dans les camps de Dadaab et de Kakuma.

 

Les institutions de l’ONU ont néanmoins prévenu qu’un appui continu est nécessaire pour maintenir les progrès déjà enregistrés.

 

FAO – Soudan

 

À la suite d’une éruption de fièvre de la vallée du Rift, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a dépêché un expert en santé animale pour conseiller le Gouvernement soudanais en matière de prévention et de mesures de sécurité.  Cette maladie, qui est transmise par les moustiques aux être humains et au bétail, a tué plus de 80 personnes dans l’état du Nil Blanc.

 

La FAO a également lancé un avertissement concernant une irruption de criquets pèlerins le mois dernier dans le nord du Soudan.  L’organisation est préoccupée par le risque d’intensification de la reproduction de ces criquets pèlerins cet hiver, des deux côtés de la Mer Rouge.

 

 

Conférence de presse

 

M. Joaquim Chissano, l’Envoyé spécial du Secrétaire général dans les régions affectées par l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), devait donner une conférence de presse cet après-midi.


Categories

%d bloggers like this: