Posted by: APO | 18 October 2007

The Registrar Inaugurates the ICC Field Office in Bangui / Le Greffier inaugure le Bureau extérieur de la Cour pénale internationale à Bangui


[See English below]

 

Communiqué de presse

Le Greffier inaugure le Bureau extérieur de la Cour pénale internationale à Bangui

 

Bangui, 18 octobre 2007

ICC-20071018-253- Fr

 

Aujourd’hui jeudi 18 octobre 2007, M. Bruno Cathala, Greffier de la Cour pénale internationale, a inauguré le bureau extérieur de la Cour à Bangui, en République centrafricaine.

 

La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence de représentants des autorités centrales et locales, du corps diplomatique, des autorités judiciaires, de membres de la société civile et des médias.

 

C’est le cinquième bureau extérieur que la Cour ouvre en Afrique, dans les pays où elle mène actuellement ses opérations. À ce jour, la Cour a implanté des bureaux extérieurs à Kampala (Ouganda), Kinshasa et Bunia (République démocratique du Congo) et Abéché (Tchad).

 

Ce nouveau bureau a été instauré très rapidement, à peine cinq mois depuis l’annonce par le Procureur, le 22 mai 2007, de l’ouverture d’une enquête en République centrafricaine. Sa création s’inscrit dans la stratégie générale de la CPI. C’est la figure publique de la Cour sur le terrain. Ce bureau fournira un soutien administratif et logistique aux activités de la Cour. Il permettra aux équipes d’enquêteurs, à la défense, ainsi qu’aux personnes compétentes en matière de participation des victimes et de réparation, de sensibilisation et de protection des victimes, de travailler efficacement sur le terrain.

 

Dans son discours, le Greffier a rappelé que « la légitimité de la Cour pénale internationale était notamment liée à son acceptation et sa compréhension par la population centrafricaine et plus particulièrement par les victimes des crimes faisant l’objet de l ‘enquête du Procureur. »  

 

Pendant son séjour à Bangui, le Greffier a également rencontré M. Bozize, Président de la République centrafricaine, et M. Doté, Premier Ministre ainsi que des représentants des autorités judiciaires, pour leur présenter le mandat et le fonctionnement de la Cour.

 

La Cour pénale internationale est une institution permanente indépendante qui procède à des enquêtes et poursuit des personnes soupçonnées des crimes les plus graves qui touchent l’ensemble de la communauté internationale, à savoir le génocide, les crimes contre l’humanité et les crimes de guerre, et en poursuit les auteurs.

—————————————————————————————————————

Press Release

The Registrar Inaugurates the ICC Field Office in Bangui

 

Bangui, 18 October 2007

ICC-20071018-253-En

 

Today, 18 October 2007, the Registrar of the International Criminal Court, Mr Bruno Cathala, inaugurated the field office of the Court in Bangui, Central African Republic.

 

The inauguration ceremony was held in the presence of representatives of the central and local governments, the diplomatic corps, judicial authorities, civil society groups and the media.

 

This is the fifth field office established by the Court in Africa, in the countries where the Court currently conducts its operations. To date, the Court has field offices in Kampala, Uganda; Kinshasa and Bunia, the Democratic Republic of the Congo; and Abéché, Chad.

 

The new field office was established in a very short timeframe, barely five months after the Prosecutor announced the opening of an investigation into the situation in the Central African Republic on 22 May 2007. Its establishment is in line with the Court’s overall strategy. The field office is the Court’s public face in the field. It will provide administrative and logistical support for the Court’s activities. It will enable teams of investigators, the defence, as well as experts in victim participation and reparation, outreach and witness protection to work effectively in the field.

 

In his speech, the Registrar recalled that “the legitimacy of the International Criminal Court was especially dependent on its acceptance and the understanding of its role by the people of the Central African Republic and, in particular, by the victims of the crimes under investigation by the Prosecutor”.

 

While in Bangui, the Registrar also met with the President of the Central African Republic, Mr Bozize, and the Prime Minister, Mr Dote, to brief them on the mandate and functioning of the Court.

 

The International Criminal Court is an independent, permanent court which investigates and prosecutes persons suspected of committing the most serious crimes of concern to the international community as a whole, namely genocide, crimes against humanity and war crimes.


Categories

%d bloggers like this: