Posted by: APO | 11 October 2007

SENEGAL

 (Communiqué en Français – ci dessous)

INTERNATIONAL FEDERATION OF JOURNALISTS
Media release
11 October 2007

IFJ Demands Immediate Release of Senegalese Editor

The International Federation of Journalists (IFJ) today called on the Senegalese authorities for the release of Moussa Guèye, Editor of the private daily newspaper L’Exclusif, detained for four days after the publication of articles having allegedly offended the President of the Republic and his Principal Private Secretary. Another journalist of L’Exclusif, Justin Ndoye is wanted by the police.        

“We condemn the unacceptable violence of the police during Moussa’s arrest,” said Khady Diatou Cissé, Vice president of IFJ. “We call on the police to release Moussa immediately, and the judicial authorities to give him fair judicial process in this case.”  

On Monday evening at around 21 hours, Moussa Guèye went to an appointment scheduled on the telephone by an unknown person. He was arrested on arrival by members of the Division of Criminal Investigations (DIC).

According to Walf Grand Place newspaper, when Guèye asked to be shown the warrant for his arrest, the police officers slapped and handcuffed him before driving to the headquarters of his newspaper located in the town of Rufisque, 28 km from the capital city, Dakar. There the DIC agents “slapped and beat” the layout editor of the newspaper who had asked the reasons of their presence. According to the same source, the police officers toured for hours in the city looking for the journalist Justin Ndoye who was out of the office, before returning to Dakar with Moussa.

In its Monday’s edition, an article of L’Exclusif authored by Justin Ndoye talked about “night jaunts” of President Abdoulaye Wade and his Principal Private Secretary Pape Samba Mboup. Last week another story published by the paper said that the President’s son Karim Wade had “reprimanded Pape Mboup Samba”. Local media say that Guèye’s arrest is in relation to these stories which offended the President and his Principal Private Secretary.

Moussa Guèye, who has not yet been charged, is detained at the General Affairs Division of the DIC in Dakar. His lawyer has not yet had access to him four days after he had been arrested. This morning, the Sales Manager of L’Exclusif was summoned by the DIC.

FR

FEDERATION INTERNATIONALE DES JOURNALISTES
Communiqué de presse
11 Octobre 2007

La FIJ demande la libération sans délai d’un directeur de publication sénégalais

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) a appelé aujourd’hui les autorités sénégalaises à la libération de Moussa Guèye, Directeur de Publication du quotidien privé L’Exclusif, détenu depuis quatre jours après la publication d’articles qui auraient offensé le Président de la République et son Chef de cabinet. Un autre journaliste de L’Exclusif, Justin Ndoye est recherché par la police.

« Nous condamnons les violences inacceptables de la police lors de l’arrestation de Moussa, » a dit Khady Diatou Cissé, Vice-présidente de la FIJ. « Nous appelons la police à libérer Moussa sans délai et les autorités judiciaires à lui garantir une procédure judiciaire juste dans cette affaire. »

Lundi soir aux alentours de 21 heures, Moussa Guèye s’est rendu à un rendez-vous fixé au téléphone par un inconnu. Il a été arrêté à son arrivée par des éléments de la Division des Investigations Criminelles (DIC).

Selon le quotidien Walf Grand Place, lorsque Guèye a demandé à voir le mandat de son arrestation, les officiers de police l’ont giflé et menotté avant de le conduire au siège de son journal situé dans la ville de Rufisque, à 28 Km de la capitale Dakar. Là, les éléments de la DIC ont « giflé puis roué de coups » le monteur du journal qui leur a demandé les raisons de leur présence. Selon la même source, durant des heures dans la ville, les policiers se sont lancés à la recherche du journaliste Justin Ndoye absent du bureau, avant de rentrer à Dakar avec Moussa.

Dans son édition du lundi, un article de L’Exclusif signé par Justin Ndoye parle de « virées nocturnes » du Président Abdoulaye Wade et son Chef de cabinet Papa Samba Mboup. La semaine dernière un autre article publié par le journal disait que Karim Wade le fils du Président a « engueulé Pape Samba Mboup ». La presse locale dit que l’arrestation de Guèye est en rapport avec les articles qui ont offensé le Président et son Chef de cabinet.

Moussa Guèye qui n’a pas encore été inculpé est détenu à la Brigade des affaires générales de la DIC à Dakar. Son avocat n’a pas encore eu accès à lui après quatre jours de détention.  Ce matin le Directeur commercial de L’Exclusif a été convoqué par la DIC.


Categories

%d bloggers like this: