Posted by: APO | 11 October 2007

IMF Mission in Gabon / FMI au Gabon

 

Statement of the IMF Mission in Gabon

Press Release No. 07/226
October 11, 2007

A mission of the International Monetary Fund (IMF) led by Mr. Cyrille Briançon visited Libreville from September 27th until October 9th to discuss the first review of the three-year Stand-By Arrangement supported by the IMF, and issued the following statement:

“Over the last two weeks, the IMF mission held constructive discussions with Mr. Paul Toungui, State Minister, in charge of Economy, Finance, Budget and Privatization, Mr. Casimir Oye Mba, State Minister in charge of Planning, and Development, and other ministers, as well as Mr. Hervé Nze-Nong, National Director of the Central Bank of Central African States (BEAC), and other senior government officials. The mission also met with representatives of the private sector and donors.

“The performance of the Gabonese economy was satisfactory during the first half of 2007 thanks to the implementation of prudent macroeconomic policies and structural reforms. All performance criteria under the program at end-June 2007 were met, except for the application of the automatic adjustment mechanism for fuel prices.

“Real GDP growth is expected to exceed 5 percent in 2007 because of brisk activity in mining, forestry, services, and food-processing industries. However, oil production is likely to be slightly lower than anticipated. Regarding fiscal policy, higher revenue and control over expenditure led to a narrower non-oil primary deficit than set in the program.

“Inflation subsided in the past few months after increasing during the second quarter because of a rise in the prices of food and fuel products. In this context, the mission urged the authorities to lift the recently introduced price controls, noting that they could trigger shortages and exacerbate distortions in the economy. The mission encouraged the government to continue implementing prudent fiscal and monetary policies and improve competition to reduce inflation further.

“Significant progress was achieved in the implementation of structural reforms. In particular, the mission noted that the recent difficulties faced by the state-owned energy and water company Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) were resolved and that following the privatization of Gabon Telecom, the transfer of assets is still underway. Pursuing the implementation of structural reforms is essential for improving the business climate and promoting private investment, the source of economic growth and diversification.

“The mission agreed with the authorities on measures to support the implementation of the program for the remainder of 2007 and for 2008. In light of the gradual decline in oil production, the mission urged the authorities to continue implementing fiscal policies consistent with reaching a sustainable fiscal position by 2011. For 2008, a first step toward this goal calls for addressing the high level of current spending, which constrains investment in infrastructure and the social programs of the government.

“The Executive Board of the IMF is expected to discuss the first review of the program in December 2007.”

 

Déclaration de la mission des services du FMI au Gabon

Communiqué de presse no 07/226
Le 11 octobre 2007

Une mission du Fonds monétaire international (FMI) dirigée par M. Cyrille Briançon a séjourné à Libreville du 27 septembre au 9 octobre 2007 pour s’entretenir avec les autorités dans le cadre de la première revue de l’accord triennal de confirmation appuyé par le FMI, et a fait la déclaration ci-après:

«Au cours des deux dernières semaines, la mission du FMI a eu des entretiens constructifs avec M. Paul Toungui, Ministre d’État, Ministre de l’économie, des finances, du budget et de la privatisation, M. Casimir Oye Mba, Ministre d’État, Ministre de la planification, de la programmation du Développement et de l’aménagement du territoire, et d’autres ministres, ainsi que M. Hervé Nze-Nong, Directeur national de la Banque des États de l’Afrique Centrale (BEAC), et d’autres hauts fonctionnaires du Gouvernement de la République Gabonaise. Elle a aussi rencontré des représentants du secteur privé et des bailleurs de fonds.»

«L’économie Gabonaise a enregistré des résultats satisfaisants au cours du premier semestre de 2007 grâce à l’application de politiques macroéconomiques prudentes et à la poursuite des réformes structurelles. Tous les critères de réalisation du programme à fin juin 2007 ont été observés, à l’exception de l’application du mécanisme d’ajustement automatique du prix des carburants.»

«Le taux de croissance du PIB devrait atteindre plus de 5% en 2007, soutenu par un fort dynamisme dans les secteurs des mines, des industries de transformation du bois, des services et des entreprises agroalimentaires. Cependant, la production pétrolière en 2007 pourrait être légèrement inférieure au niveau anticipé. Au plan budgétaire, le déficit primaire hors-pétrole a été légèrement inférieur à l’objectif arrêté dans le programme, grâce une bonne tenue des recettes et une maitrise satisfaisante des dépenses.»

«L’inflation est en recul ces derniers mois, après avoir augmenté au cours du deuxième trimestre en raison d’un accroissement des prix des produits alimentaires et des produits pétroliers. Dans ce cadre, la mission a encouragé les autorités à lever la mesure de plafonnement des prix récemment adoptée, notant que celle-ci pourrait conduire à des pénuries et aggraver les distorsions dans l’économie. La mission a encouragé le gouvernement à poursuivre des politiques budgétaire et monétaire prudentes et à réduire les entraves à la libre concurrence, afin de continuer a réduire l’inflation.»

«Des progrès significatifs ont été accomplis dans la mise en _uvre des réformes structurelles. En particulier, la mission note qu’une solution a été trouvée aux récentes difficultés de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) et, suite à la privatisation de Gabon Telecom le transfert d’actifs est en cours. La poursuite des réformes structurelles est essentielle pour améliorer le climat des affaires et encourager les investissements privés, source de croissance et de diversification de l’économie.»

« La mission est parvenue à un accord préliminaire avec les autorités sur un ensemble de mesures de nature à soutenir l’exécution du programme pendant le reste de l’année 2007 et pour 2008. Vu le défi que constitue la baisse tendancielle de la production pétrolière, la mission a encouragé les autorités à poursuivre une politique budgétaire cohérente avec l’objectif d’atteindre d’ici 2011 une position fiscale soutenable. Pour 2008, une première étape vers cet objectif nécessite de réfléchir sur la problématique du niveau élevé des dépenses courantes, qui restreignent les investissements dans les infrastructures et les allocations aux programmes sociaux du gouvernement.»

Le Conseil d’administration du FMI devrait examiner la première revue de l’accord au cours du mois de décembre 2007.


Categories

%d bloggers like this: