Posted by: APO | 9 October 2007

Somalie / Somalia

 (Communiqué en Français – ci dessous)

INTERNATIONAL FEDERATION OF JOURNALISTS

Media release
9 October 2007

IFJ Condemns Somali Information Minister Attack on Journalists’ Union

The International Federation of Journalists (IFJ) today condemned the statements of the Somali Minister of Information attacking the National Union of Somali Journalists and asking international organisations to work with local journalists only through his ministry.

“We are very surprised by this move of the Information Minister,” said Gabriel Baglo, Director of the IFJ Africa office. “We condemn the clumsy statement of the Minister and call on the Somali government to let media organisations work directly with their partners free from government interference.”

On 5 October, the IFJ as well as Somali organisations and media, received a scanned letter issued by the Somali Minister of Information Madobe Nunow Mohamed, dated on 3 October, 2007. The Minister wrote that to reach NGOs in Somalia the international media organisations should contact the Minister of Information. He added that “No NGO that  [sic] can claim the responsibility of Somali Journalism [sic] other than the Somalia Information Ministry.”

Last Thursday, during an interview on Shabelle Radio (which resumed operations after 15 days off air), Madobe Nunow Mohamed said that he does not recognise the National Union of Somali Journalists (NUSOJ) and the union has no right to represent and organise journalists. The Ministry of information is intending “to establish a union for Somali journalists”, the Minister added.

Mohamed ordered the media companies and organisations to register with his Ministry otherwise the unregistered media will not be able to work. NUSOJ officers told IFJ that their organisation paid 200 US Dollars on 22 July, 2007, for their registration after Mohamed said that the registrations issued by his predecessors were cancelled.  

“NUSOJ is motivated by the need to defend, protect and enhance the historical and current interests of journalists, and we can not be diverted from this line,” said Omar Faruk Osman, Secretary General of NUSOJ.

“NUSOJ is a long time affiliate of the IFJ and we express our entire support to our NUSOJ colleagues,” said Gabriel Baglo. “The commitment of NUSOJ for journalists’ rights and duties is well known. We call on the Minister to reconsider his position and to resume peaceful collaboration with NUSOJ for the benefit of the Somali media community.”

FR

FEDERATION INTERNATIONALE DES JOURNALISTES

Communiqué de presse
9 octobre 2007

La FIJ Condamne l’Attaque du Ministre Somalien de l’Information Contre un Syndicat de Journalistes

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) a condamné aujourd’hui les déclarations faites par le Ministre somalien de l’Information attaquant de le Syndicat National des Journalistes de Somalie (NUSOJ) et demandant aux organisations internationales de travailler avec les journalistes locaux uniquement par l’intermédiaire de son ministère.

« Nous sommes très surpris par cette initiative du Ministre de l’Information, » a déclaré Gabriel Baglo, Directeur du bureau Afrique de la FIJ. « Nous condamnons la déclaration maladroite du Ministre et nous appelons le gouvernement somalien à laisser les organisations de médias travailler directement avec leurs partenaires sans ingérence du gouvernement. »

Le 5 octobre, la FIJ, de même que des organisations et médias somaliens, ont reçu une lettre délivrée par le Ministre somalien de l’Information Madobe Nunow Mohamed, datée du 3 octobre 2007. Le Ministre a indiqué que pour joindre les ONGs en Somalie les organisations internationales de média doivent contacter le Ministère de l’Information. Il a ajouté que : « Aucune ONG qui (sic) peut revendiquer la responsabilité du journalisme somalien (sic) autre que le Ministère de l’Information de la Somalie. » 

Jeudi dernier, lors d’une interview sur Radio Shabelle (qui a repris ses activités après 15 jours de fermeture), Mohamed Madobe Nunow a dit qu’il ne reconnaît pas le Syndicat National des Journalistes de Somalie (NUSOJ) et le syndicat n’a pas le droit de représenter et d’organiser les journalistes. Le Ministère de l’Information a l’intention « de créer un syndicat de journalistes somaliens, » a ajouté le Ministre.

Mohamed a ordonné aux organes de presse et aux organisations de média de s’inscrire auprès de son Ministère autrement les médias non enregistrés ne pourront pas travailler. Des membres de NUSOJ ont dit à la FIJ que leur organisation a payé 200 Dollars US, le 22 juillet 2007, pour leur inscription après que Mohamed a dit que les enregistrements faits par ses prédécesseurs ont  été annulés.

« NUSOJ est motivé par la nécessité de défendre, de protéger et de renforcer les intérêts historiques et actuelles des journalistes, et nous ne pouvons pas être détournés de cette ligne, » a déclaré Omar Faruk Osman, Secrétaire Général de NUSOJ.

« NUSOJ est depuis longtemps affilié à la FIJ et nous exprimons tout notre soutien à nos collègues de NUSOJ, » a dit Gabriel Baglo. « L’engagement de NUSOJ pour les droits et les devoirs des journalistes est très connu. Nous appelons le Ministre à reconsidérer sa position et à reprendre une collaboration pacifique avec NUSOJ au profit de la communauté des médias somaliens. »


Categories

%d bloggers like this: