Posted by: APO | 5 October 2007

MINUSTAH / Faits et Chiffres de la Semaine

Le 04 Octobre 2007

 

Les Faits et Chiffres de la Semaine

 

  • La MINUSTAH au secours de la population des Cayes.

Pendant les inondations dans le département du Sud, plus précisément aux Cayes, les soldats uruguayens de la MINUSTAH affectés à cette région ont travaillé de concert avec la protection civile et ont aidé à l’évacuation de cette population en difficulté. Les soldats du contingent uruguayen se sont servis de leurs outils pour frayer des chemins et de leurs camions, pour transporter les habitants de cette localité.

 

  • Assistance médicale des casques bleus Jordaniens à la population de Tabarre

Les soldats du contingent jordanien continuent leurs actions humanitaires. Ces soldats, en présence du Brigadier Général Mohammed Al Raqqad des forces armées du Royaume de Jordanie qui effectue une visite cette semaine en Haïti, ont apporté le lundi 1er octobre une assistance médicale à la population de Tabarre. Dans le cadre de cette action, les casques bleus jordaniens ont offert des soins médicaux gratuits à environ deux cents personnes de cette localité. Puis le mercredi 3 octobre, les casques bleus jordaniens ont apporté leur assistance à un orphelinat de Croix-des-Bouquets en y distribuant gratuitement à une trentaine d’écoliers, de la nourriture, des sacs à dos contenant des fournitures scolaires, ainsi que des médicaments.

 

  • Appui institutionnel au département de la Grand’Anse.

Dans le cadre de son appui aux institutions locales, la MINUSTAH, la première réunion du Groupe de Travail sur l’état de droit a eu lieu dans le Département de la Grand’Anse. A Ile Cayemites, où vivent environ dix-huit mille habitants, cette réunion a été l’occasion d’attirer l’attention des représentants locaux sur la situation d’éloignement et de dénuement de cette zone. Aucun agent de police n’est affecté à cette localité. C’était la première visite du Délégué départemental dans l’Ile. Un comité de suivi de ce groupe de travail a donc été mis en place pour assurer un suivi de ces travaux.

 

  • Lancement de la première Journée internationale de la non-violence.

Dans le but de sensibiliser les jeunes de la capitale haïtienne à la culture de la paix et les inviter à promouvoir les valeurs de non violence, la Section Réduction Communautaire de la Violence (CVR) de la MINUSTAH et la Commission Nationale pour le Désarmement, Démantèlement  et Réinsertion (CNDDR) ont organisé ce 2 octobre, date qui correspond à l’anniversaire de la naissance de Mahatma Gandhi, pionnier de l’indépendance de l’Inde et apôtre de la non-violence, à Port-au-Prince, la première Journée internationale de la non-violence. Des centaines de jeunes sont venus du Bel-Air, des élèves des Lycées Alexandre Pétion et Daniel Fignolé, se sont se rendu au Champ de Mars qui a servi de cadre pour accueillir les participants aux activités commémoratives de cette journée. Des anciens éléments armés, ayant participé au programme de réinsertion et devenus Ambassadeurs de la paix ont partagé avec les jeunes leur message pour la circonstance. « Nous sommes fiers d’être maintenant des ambassadeurs de la paix. La violence n’apporte que souffrance et ne mène à rien » La Journée internationale de la non-violence est célébrée pour la première fois cette année dans le monde entier.


Categories

%d bloggers like this: