Posted by: APO | 5 October 2007

La MONUC condamne l’arrestation illégale de trois magistrats de l’Auditorat militaire de Garnison de Kisangani

Communiqué de presse MONUC

Charles Gba/MONUC

05 oct. 07 – 08h24

MONUC / OSMR / CP 0027 / 2007

Kinshasa, le 04 Octobre 2007. La MONUC condamne avec la plus grande fermeté l’arrestation illégale et les mauvais traitements subis par trois magistrats de l’Auditorat militaire de Garnison de Kisangani entre le 30 septembre et le 1 octobre 2007.

Escorté d’une vingtaine de militaires, le Général Jean-Claude Kifwa, Commandant de la 9ème Région militaire, a procédé dans l’après-midi du 30 septembre 2007 à l’arrestation des trois magistrats à leur domicile. Les hommes ont été ligotés et violemment battus devant les membres de leur famille. L’un d’eux a réussi à prendre la fuite tandis que les deux autres ont été conduits presque nus à la 9ème Région Militaire où ils ont subi des mauvais traitements pendant une grande partie de la nuit. La MONUC a rencontré le 1 octobre les victimes à l’hôpital de Kisangani et constaté des traces de lésions graves.

La MONUC tient à exprimer sa solidarité à l’endroit des victimes. Elle soutient les demandes formulées dans le mémorandum de la magistrature civile et militaire de Kisangani, produit le 2 octobre 2007, à l’attention du Président de la République. Elle recommande à sa suite l’ouverture d’une instruction à charge du Général et de ses subordonnés et sollicite leur suspension immédiate. Elle renouvelle enfin ses préoccupations quant aux interférences répétées du commandement militaire dans l’administration de la justice et demande aux autorités compétentes de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour garantir une justice indépendante en RDC.


Categories

%d bloggers like this: