Posted by: africanpressorganization | 16 December 2013

Didier Reynders salue l’adoption de conclusions du Conseil Affaires étrangères sur la RDC et la Région des Grands Lacs


 

Didier Reynders salue l’adoption de conclusions du Conseil Affaires étrangères sur la RDC et la Région des Grands Lacs

 

BRUXELLES, Royaume de Belgique, 16 décembre 2013/African Press Organization (APO)/ Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, qui participe au Conseil Affaires Etrangères de l’Union européenne ce lundi 16 décembre à Bruxelles, se réjouit de l’adoption de conclusions substantielles sur la République Démocratique du Congo et la Région des Grands Lacs.

 

Dans ces conclusions, le Conseil prend note des importants changements survenus depuis juillet, en particulier la restauration de l’autorité de l’état dans l’Est de la République Démocratique du Congo, la fin de la rébellion du M23 et la conclusion des discussions de Kampala.

 

Pour Didier Reynders, ces changements offrent une opportunité unique à la Région des Grands Lacs de s’attaquer, avec l’appui de la Communauté internationale, aux problèmes de fond qui sont à l’origine de l’instabilité dans la région et ainsi de mettre fin aux souffrances de la population civile.

 

Le Ministre des Affaires étrangères se réjouit à cet égard que le Conseil ait entendu l’appel de la Belgique visant à encourager les projets de coopération au niveau régional tout en s’assurant du développement de chacun des pays qui la composent. A cet égard, les conclusions reconnaissent l’importance d’une approche globale et mieux coordonnée de la part des donateurs.

 

Didier Reynders rappelle la nécessité de poursuivre la réforme du secteur de sécurité et de bâtir sur les résultats obtenus par les deux missions européennes dans le secteur de la police (EUPOL) et de l’armée (EUSEC).

 

Le Ministre encourage également la RDC à continuer la mise en œuvre de réformes visant à renforcer la gouvernance économique et démocratique. A cet égard, une attention particulière devra porter sur le cycle électoral en tenant compte des recommandations formulées par la mission d’observation électorale de l’Union européenne.

 

Didier Reynders souligne enfin l’importance pour le Burundi, dans l’esprit de l’accord d’Arusha, de maintenir un processus électoral ouvert en vue des élections de 2015.

 

SOURCE 

Belgium – Ministry of Foreign Affairs


Categories

%d bloggers like this: