Posted by: APO | 9 December 2013

Achats en ligne en Afrique : Conseils pour les achats en ligne pour les fêtes de fin d’année


Achats en ligne en Afrique : Conseils pour les achats en ligne pour les fêtes de fin d’année

Les consommateurs Africains choisissent de plus en plus d’acheter leurs cadeaux sur Internet – DHL

LE CAP, Afrique du Sud, 9 décembre 2013/African Press Organization (APO)/ Avec l’accès accru au haut débit, les coûts des données plus abordables proposés par les opérateurs mobiles et le développement permanent des appareils mobiles, les achats en ligne suscitent un grand intérêt en Afrique subsaharienne.

Logo: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/dhl_logo2.jpg

Photo 1: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/photos/dhl7.jpg

Photo 2: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/photos/dhl5.jpg

Fatima Sullivan, responsable de la vente au détail chez DHL Express Afrique subsaharienne (http://www.dhl.com), indique qu’avec les fêtes de fin d’année approchant à grand pas, les consommateurs choisissent de plus en plus d’acheter leurs cadeaux sur Internet sur des sites marchands locaux et étrangers. La raison de cet engouement : cela leur permet de sélectionner leurs produits parmi un large éventail d’articles à des prix compétitifs, sans être limités sur le plan géographique, et de faire leurs achats au moment qui leur convient.

« Avec l’amélioration de l’infrastructure, en matière de technologie de l’information et de la communication (TIC), et de la sécurité sur Internet, davantage de personnes choisissent d’effectuer leurs achats en ligne plutôt que dans des points de vente traditionnels en raison de la variété des produits disponibles en un seul clic », précise Fatima Sullivan.

Elle souligne l’incroyable succès des start-up locales d’e-commerce telles que Zando en Afrique du Sud et JUMIA au Nigeria, appartenant toutes les deux à Africa Internet Holding, qui sont fin prêtes pour les fêtes de fin d’année.  JUMIA, qui n’a été lancée qu’en 2012, a déjà conquis six marchés, pour profiter de cette croissance, et Zando envisage des projets d’expansion dans un avenir proche.

Jeremy Hodara, co-PDG de l’Africa Internet Holding et Sascha Breuss, DG de Zando, reconnaissent qu’« acheter à l’étranger est très cher ». Ils soulignent également l’importance d’un partenaire logistique solide pour gagner la confiance des clients. « C’est le plus grand défi, car il y a de nombreuses craintes de fraude et nous devons sensibiliser les consommateurs à la façon d’effectuer des achats en ligne de façon sécurisée. Par exemple, nous devons être transparents sur les prix, les taxes ou les frais d’expédition.  C’est la raison pour laquelle JUMIA et ZANDO acceptent les paiements à la livraison et offrent des retours gratuits. Cela leur permet d’offrir une expérience d’achat agréable, sans stress et sûre. »

Fatima Sullivan indique que, alors que les achats en ligne ont de nombreux avantages, très peu de consommateurs sud-africains connaissent les réglementations qui s’appliquent à l’importation de produits achetés en ligne auprès de sites marchands internationaux. Cela pourrait engendrer des dépenses supplémentaires pour les consommateurs, rendant ainsi l’achat du produit nettement moins intéressant.

« À titre d’exemple, tous les colis transportés au-delà des frontières internationales doivent être dédouanés. En fonction du type de marchandises transportées, ils peuvent aussi être soumis à d’autres restrictions et réglementations. Certains produits comme les vêtements font l’objet de droits de douane élevés et d’interventions par les services de douane qui contrôlent le prix, les contenus et le pays de fabrication pour limiter de nombreux risques. »

Elle ajoute que la confirmation de toutes les restrictions possibles liées à des marchandises particulières est essentielle et que cela doit être la première chose à faire par les consommateurs avant d’effectuer un achat en ligne afin d’éviter de subir des pertes financières au cas où des marchandises seraient retenues par les douanes.

Lors de l’achat de produits en ligne sur des sites marchands internationaux, Fatima Sullivan souligne l’importance de prendre en compte les facteurs suivants afin d’éviter des coûts supplémentaires ou un retard de livraison des marchandises :

•          Taxes et droits à l’importation : En général, les coûts liés aux taxes et droits à l’importation sont calculés spécifiquement sur la valeur des marchandises importées. Les consommateurs doivent aussi savoir que certains produits tels que les vêtements et le vin sont calculés en partie sur la valeur et/ou sur la quantité, et peuvent être soumis à des conditions d’autorisation basées sur la quantité, tandis que d’autres articles comme les vêtements, les bijoux, les parfums et les appareils mobiles peuvent n’être calculés que sur la valeur du produit.

•          Dédouanement : En fonction de l’article, différents niveaux de dédouanement peuvent être nécessaires.  Cela pourrait retarder votre envoi du fait du traitement ou de l’examen physique, il est donc important de commander vos marchandises bien en avance, pour vous assurer qu’elles arriveront à temps.

•          Choisissez un service de livraison adapté : les plus importantes sociétés de services express telles que DHL sont bien implantées en Afrique, et ont établi de bonnes relations de travail avec les services douaniers et les autorités locales, garantissant un dédouanement et une livraison des marchandises rapides.

•          Cadeaux :  Dans la plupart des pays, les cadeaux ne sont acceptables qu’entre des personnes. Une description complète de leur contenu est exigée, la description générique de « Cadeau » n’est pas acceptée. Mais là encore, cela dépend des pays.

•          Informez-vous sur les différents coûts d’expédition : Il est important de déterminer quels coûts seront assumés par l’expéditeur et le client avant l’expédition des marchandises.

En définitive, il y a trois coûts principaux liés au transport et au dédouanement des marchandises : a) le coût des marchandises à payer à l’expéditeur, b) les coûts d’expédition à la charge du client et c) les coûts des droits de douane, de taxes et de dédouanement.

Dans la plupart des cas, les droits de douane et les taxes à payer dans le pays de destination ne peuvent pas être déterminés de façon précise par l’expéditeur au moment de la commande des produits et ces coûts ne sont pas inclus par l’expéditeur dans son devis au client. Ainsi, à l’arrivée, ces frais sont facturés et doivent être payés par le client avant que le colis ne puisse être réclamé, souvent à la grande surprise du client. En fin de compte, cela pourrait entraîner un coût au débarquement (le montant total de tous les coûts) de la marchandise commandée sur un site marchand beaucoup plus élevé que prévu pour l’acheteur et pourrait l’amener à ne plus répéter ses achats en ligne.

« Il est recommandé aux consommateurs de parler au détaillant en ligne ou à un expert /fournisseur de services local en cas de de doute sur les réglementations qui pourraient s’appliquer à leur achat », conclut Mme Sullivan. Avec le boom attendu pour les fêtes de fin d’années, vous ne voudriez pas avoir de mauvaise surprise concernant les droits de douane et les taxes, ou que votre cadeau de Noël arrive le 28 décembre. »

Distribué par APO (African Press Organization) pour Deutsche Post DHL.

Contact pour les médias :

Lee Nelson. Responsable senior du marketing et des communications, Afrique subsaharienne

DHL Express

Tél. : +27 21 409 3613 – Mobile : +27 72 361 0178

lee.nelson@dhl.com

DHL – La société de logistique du monde (The Logistics company for the world)

DHL (http://www.dhl.com) est le leader mondial du marché de la logistique et « La société de logistique du monde (The Logistics company for the world) ». DHL met son expertise dans le domaine des services express internationaux, du fret aérien et maritime, du transport routier ou ferroviaire, de la logistique contractuelle et du courrier international, au service de ses clients. Un réseau mondial composé de plus de 220 pays et territoires, et d’environ 285 000 salariés dans le monde entier, offre à ses clients un service de qualité de haut niveau et une connaissance du terrain, permettant de satisfaire aux exigences dictées par leurs chaînes d’approvisionnement. DHL assume sa responsabilité sociale en soutenant la lutte contre le changement climatique, la gestion des catastrophes naturelles et l’éducation.

SOURCE

Deutsche Post DHL


Categories

%d bloggers like this: