Posted by: APO | 16 July 2013

La réunion de Durban de l’ICANN ouvre avec la signature de nouveaux accords avec des registres et bureaux d’enregistrement


La réunion de Durban de l’ICANN ouvre avec la signature de nouveaux accords avec des registres et bureaux d’enregistrement

DURBAN, Afrique du Sud, 16 juillet 2013/African Press Organization (APO)/ Le premier groupe de registres et bureaux d’enregistrement d’Internet a signé de nouveaux accords avec l’ICANN (http://www.icann.org), propulsant de nouveaux noms de domaine génériques de premier niveau (gTLD) dans la dernière ligne droite avant leur activation en ligne.

Logo: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/icann.jpg

Photo : http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/photos/icann-durban-opening-ceremony.jpg  (Le président et directeur général de l’ICANN, Fadi Chehadé, ouvre la 47e réunion publique de l’ICANN à Durban, en Afrique du Sud)

« Il s’agit d’un accomplissement exceptionnel », a déclaré Fadi Chehadé, président et directeur général de l’ICANN. « Nous entamons la dernière étape avant l’activation des TLD dans le serveur racine d’Internet. »

M. Chehadé a formulé ces commentaires lors de la signature officielle à l’occasion de la séance d’ouverture de la 47e réunion publique de l’ICANN à Durban, en Afrique du Sud.

Trois sociétés ont signé l’Accord de registre (AR) et cinq autres ont signé l’Accord d’accréditation des bureaux d’enregistrement (ABE), qui inclut des bureaux d’enregistrement du Sénégal, d’Australie, de France et des États-Unis.

Les registres opèrent des domaines de premier niveau. Les bureaux d’enregistrement sont les entités auprès desquelles les noms de domaine sont enregistrés.

Les trois registres ont déposé des demandes pour des noms de domaine de premier niveau utilisant des caractères linguistiques arabes, chinois et cyrilliques.

Au cours de son intervention, M. Chehadé a également rendu hommage à Nelson Mandela, l’ancien président de l’Afrique du Sud de renommée mondiale, qui est actuellement hospitalisé. M. Chehadé a affirmé que les philosophies de Mandela devraient servir de principes directeurs au sein de l’écosystème Internet.

« Nous devons réaliser que nous sommes intrinsèquement interdépendants et nous devons donc apprendre à être conciliants. L’Afrique, à l’instar de Madiba [le nom de clan de Mandela], définit cette vision », a expliqué M. Chehadé. « Nous devons conserver l’esprit de Madiba. »

Le Dr Elham Ibrahim, Commissaire de l’Union africaine chargé des infrastructures et de l’énergie, a expliqué aux participants : « Internet est l’un des plus grands cadeaux publiques du 20e siècle. »

« Les noms de domaine africains apporteront des avantages financiers, économiques et socioculturels au continent », a ajouté M. Ibrahim.

À propos de l’ICANN, le Dr Hamadoun Touré, secrétaire général de l’Union internationale des télécommunications, a affirmé dans une allocution vidéo qu’il existe un besoin de définir un « objectif visant à travailler ensemble en cultivant une relation basée sur la collaboration et la coopération ».

« Dans un environnement en rapide évolution et en mouvement constant, il n’y a pas de solutions permanentes ni même à long terme », a expliqué M. Touré. « Ce qui fonctionne aujourd’hui ne fonctionnera pas nécessairement demain.  Nous devons ouvrir un dialogue continu. »

La réunion de Durban de l’ICANN se poursuivra jusqu’au jeudi 18 juillet.

Distribué par l’Organisation de la Presse Africaine pour l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers, Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet).

Pour télécharger des photos en haute résolution de la séance d’ouverture de l’ICANN, rendez-vous à l’adresse :

http://www.flickr.com/photos/icann/sets/72157634649384908

Pour en savoir plus sur l’Accord de registre, le groupe initial des signataires et les domaines de premier niveau concernés, rendez-vous à l’adresse : http://newgtlds.icann.org/en/announcements-and-media/announcement-15jul13-en

Pour lire un article de blog sur les accords rédigé par le président de la Division des domaines génériques, rendez-vous à l’adresse : http://blog.icann.org/2013/07/2013-raa-and-rya-signings-kick-off-icann-47-in-durban/

CONTACTS AUPRÈS DES MÉDIAS :  

Brad White

Directeur des Affaires médias internationales de l’ICANN

Washington, D.C.

Tél. : +1 202.570.7118

brad.white@icann.org

Andrew Robertson

Relations publiques d’Edelman

Londres, Royaume-Uni

Tél. : + 44 (7811) 341 945

andrew.Robertson@edelman.com

James Cole

Coordinateur médias internationaux de l’ICANN

Washington, D.C.

Tél. : +1 202.570.7240

James.cole@icann.org

À propos de l’ICANN
(http://www.icann.org) : L’ICANN se donne pour mission d’assurer le fonctionnement stable, sûr et unifié du réseau Internet sur le plan mondial. Pour contacter quelqu’un sur Internet, on doit saisir une adresse sur un ordinateur (un nom ou un chiffre). Cette adresse doit être unique, afin que les ordinateurs puissent s’identifier mutuellement. L’ICANN coordonne ces identifiants uniques à l’échelle planétaire. Sans une telle coordination, nous n’aurions pas de réseau internet mondial. L’ICANN a été fondée en 1998. Il s’agit d’un organisme à but non lucratif, avec des contributeurs du monde entier qui s’attachent à préserver la sécurité, la stabilité et l’interopérabilité du réseau Internet. L’organisme favorise la concurrence et développe des politiques en matière d’identifiants uniques sur Internet. L’ICANN ne contrôle pas les contenus présents sur Internet. Elle ne peut pas faire cesser les spams, et ne s’occupe pas de l’accès à Internet. Néanmoins, grâce au rôle de coordination qu’elle assume en ce qui concerne le système de noms de domaine sur Internet, l’ICANN exerce une influence importante sur l’expansion et l’évolution de ce réseau. Pour en savoir plus, rendez-vous sur : www.icann.org.

SOURCE

Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN)


Categories

%d bloggers like this: