Posted by: africanpressorganization | 25 June 2013

Déclaration à la presse du Président du Conseil européen Herman Van Rompuy suite à la rencontre avec le Premier Ministre de la Tunisie, Ali Larayedh


 

Déclaration à la presse du Président du Conseil européen Herman Van Rompuy suite à la rencontre avec le Premier Ministre de la Tunisie, Ali Larayedh

 

BRUXELLES, Royaume de Belgique, 25 juin 2013/African Press Organization (APO)/ Déclaration à la presse du Président du Conseil européen Herman Van Rompuy suite à la rencontre avec le Premier Ministre de la Tunisie, Ali Larayedh

 

Mesdames et Messieurs, bonjour,

Je suis très heureux d’avoir pu m’entretenir aujourd’hui avec le chef du Gouvernement tunisien, M. Larayedh. Cette rencontre donne suite à mes entretiens des deux dernières années avec son prédécesseur, tant à Bruxelles comme à Tunis, ainsi qu’avec le Président et d’autres acteurs tunisiens engagés dans la transition démocratique.

Cette intensité des relations témoigne de la réalité du Partenariat Privilégié, sur lequel l’Union Européenne et la Tunisie ont conclu en novembre dernier un accord politique.

J’ai réitéré le soutien de l’Union Européenne pour les réformes démocratiques en Tunisie.

J’ai salué les avancées de ce processus et l’amélioration du climat entre les partis politiques dans le cadre du dialogue national. Je plaide pour qu’il guide vers l’approbation de la future

Constitution et l’organisation des futures élections, basées sur l’acquis de 2011. Ces élections devront permettre une participation large et inclusive des citoyens, candidats, électeurs et électrices.

A ce titre, j’ai rappelé l’offre européenne d’assister les élections par une Mission d’Observation électorale, de l’assistance technique et un soutien aux initiatives de la société civile.

J’ai également réitéré l’appui aux réformes en matière de justice visant à garantir l’impartialité et la liberté d’expression.

 

Je salue le récent accord de la Tunisie avec le Fond monétaire international qui ouvre la possibilité pour l’Union Européenne de considérer une assistance macro-financière pour la

Tunisie.

L’UE accompagnera la Tunisie dans ses efforts pour relancer l’économie et augmenter les opportunités d’emploi pour les jeunes. 40 millions d’Euros du programme SPRING

s’ajoutent maintenant aux près de 400 millions Euros engagés entre 2011-2013.

C’est dans ce cadre de relance économique que doivent être considerées les offreseuropéennes de négociation d’un Accord de Libre Echange Complet et Approfondi, ainsi que les négociations sur les services aériens, en matière d’agriculture et sur les Standards et

Normes technique (ACAA). Ce même esprit guide les initiatives européennes visant à signer un Partenariat de Mobilité avec la Tunisie. Ce partenariat permettra d’examiner les questions de la migration dans le cadre d’une approche globale et d’avancer vers un accord de facilitation de visa.

S’engager dans toutes ces négociations donnerait un signal clair de la volonté d’améliorer les opportunités pour les entrepreneurs et de créer des opportunités d’emploi.

Finalement, nous avons également évoqué les questions régionales d’intérêt commun, notamment la sécurité et les développements dans les pays de la région Sahara-Sahel.

M. le Premier Ministre, l’Union Européenne continuera à accompagner la transition tunisienne et demeurera aux côtés de tous les acteurs du processus de démocratisation.

L’Union européenne est une amie, et un partenaire privilégié de la nouvelle Tunisie.

 

SOURCE 

European Council


Categories

%d bloggers like this: