Posted by: africanpressorganization | 20 June 2013

Mali : Le Conseil d’administration avalise la Note de stratégie sur deux ans / La Note de stratégie intérimaire du Mali associe soutien du redressement post-conflit et objectifs de développement à long terme


 

 

Mali : Le Conseil d’administration avalise la Note de stratégie sur deux ans / La Note de stratégie intérimaire du Mali associe soutien du redressement post-conflit et objectifs de développement à long terme

 

WASHINGTON, 20 juin 2013/African Press Organization (APO)/ Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a discuté aujourd’hui d’une Note de stratégie intérimaire du Groupe de la Banque mondiale (exercices 2014-2015) pour le Mali, laquelle propose un programme sélectif d’appui au redressement post-conflit et de soutien des objectifs de développement à long terme, lequel s’appuiera sur une évaluation de la fragilité. Le Conseil a également approuvé l’accord d’un crédit de 50 millions de dollars pour le soutien du redressement et de la réforme.

 

Les objectifs du programme de la Note de stratégie intérimaire sont d’apporter un soutien destiné à répondre aux besoins des populations dans l’ensemble du pays et de lancer de nouvelles activités afin de pouvoir mieux aborder les problèmes de gouvernance à long terme. Le Groupe de la Banque mondiale est conscient du fait que le développement humain est au centre des problèmes rencontrés par le Mali au lendemain de la période de conflit et d’insécurité de 2011-2012, et propose un programme vigoureux axé sur le renforcement des capacités et la fourniture de services de base.

 

« Notre nouvelle stratégie, qui est en cohérence parfaite avec le Plan de Relance Durable du Mali (PRED), présente une combinaison d’opérations de crédit et autres afin de pouvoir répondre aux besoins les plus urgents des groupes fragiles, de renforcer la résilience et de créer les conditions d’un rebond économique durable. Notre rôle en tant qu’organisation de développement est de veiller à ce que le moyen et le long terme ne soient pas perdus de vue, et de trouver un juste milieu entre les problèmes à court terme et les besoins à long terme », déclare Ousmane Diagana, directeur de pays à la Banque mondiale pour le Mali.

 

Le programme de la Note de stratégie intérimaire est axé sur des mesures à court terme soutenant des priorités pour la période de transition, comme cela est exposé dans le Plan d’appui aux priorités d’urgence (PAPU) et dans le Plan de relance durable du Mali (PRED).

 

Le programme s’articule autour de trois secteurs prioritaires : jeter les bases de la responsabilisation et de la stabilité à long terme ; protéger le capital humain et renforcer la résilience ; et préparer les conditions pour le redressement économique. Compte tenu des dynamiques nationales et régionales qui ont abouti à l’instabilité, chacun de ces secteurs prioritaires comportera une panoplie de programmes de portée nationale, ainsi que d’opérations de crédit ciblées et autres au niveau régional, lesquels viseront à améliorer la base de connaissance sur les causes et impacts de la crise.

 

La Banque mobilise actuellement 500 millions de dollars supplémentaires en sus des 400 millions de dollars à décaisser du portefeuille actuel et des 180 millions de dollars investis dans des nouveaux projets récemment approuvés.

 

La Banque mondiale est l’un des principaux partenaires du Mali avec un engagement total de 732,75 millions de dollars en financements de développement. Ceci comprend un portefeuille actuel de 13 projets nationaux et sept projets régionaux dans les domaines du développement rural, des services de base, de l’énergie, du transport, de la réforme institutionnelle et de la décentralisation.

 

SOURCE 

The World Bank


Categories

%d bloggers like this: