Posted by: africanpressorganization | 14 June 2013

Maroc: Visite de la Rapporteuse spéciale de l’ONU sur la traite des êtres humains


 

Maroc: Visite de la Rapporteuse spéciale de l’ONU sur la traite des êtres humains

 

GENEVE, Suisse, 14 juin 2013/African Press Organization (APO)/ La Rapporteuse spéciale de l’ONU sur la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, Joy Ngozi Ezeilo, va entreprendre une visite officielle au Maroc* du 17 au 21 juin 2013 afin d’examiner le phénomène de la traite des personnes et d’évaluer les réponses prises pour lutter contre la traite des êtres humains.

« Lors de ma visite au Maroc, j’espère identifier les défis et bonnes pratiques dans la lutte contre la traite des personnes et sa prévention, ainsi que dans la protection des droits fondamentaux des victimes de la traite. Cette visite constitue également une opportunité pour engager un dialogue constructif avec les autorités compétentes et les acteurs clés sur ces questions cruciales et les défis qui continuent à exister en la matière », a expliqué Mme Ezeilo, qui visitera le pays à l’invitation du gouvernement.

La Rapporteuse spéciale rencontrera des représentants de divers organismes gouvernementaux, du système judiciaire, des institutions nationales, d’agences et de programmes de l’ONU, d’organisations internationales et de la société civile œuvrant dans la lutte contre la traite des personnes. Elle s’entretiendra aussi avec des victimes de la traite et/ou leurs représentants. Au Maroc, l’experte a prévu de se rendre à Rabat, Casablanca et Tanger.

Mme Ezeilo présentera ses observations et recommandations préliminaires le vendredi 21 juin 2013, lors d’une conférence de presse qui aura lieu à l’ Hôtel Golden Tulip Farah (Place Sidi Makhlouf à Rabat) à 14 heures. Elle présentera un rapport détaillé contenant ses conclusions et recommandations lors de la session du Conseil des Nations Unies aux droits de l’homme en 2014.

(*) La Rapporteuse spéciale a aussi prévu de visiter Dakhla, au Sahara occidental, le 20 juin 2013.

 

SOURCE 

United Nations – Office of the UN High Commissioner for Human Rights (OHCHR)


Categories

%d bloggers like this: