Posted by: APO | 10 May 2013

GSK et Save the Children forment un partenariat unique pour sauver la vie d’un million d’enfants


GSK et Save the Children forment un partenariat unique pour sauver la vie d’un million d’enfants

Le partenariat déploiera initialement deux programmes phares en Afrique subsaharienne

LONDRES, Royaume-Uni, 10 mai 2013/African Press Organization (APO)/

-          Les deux organisations collaborent pour accélérer la disponibilité de deux médicaments pour enfants et créent un conseil commun de R&D pour lutter contre les causes de mortalité des nourrissons et des nouveaux-nés.

-          Le partenariat déploiera initialement deux programmes phares en Afrique subsaharienne – en République démocratique du Congo et au Kenya.

Un nouveau partenariat ambitieux destiné à sauver la vie d’un million d’enfants parmi les plus pauvres du monde a été lancé par GSK (http://www.gsk.com) et Save the Children. Dans le cadre de cette collaboration unique, les deux organisations travailleront ensemble d’une manière très différente, partageant leurs compétences, ressources, portée et influence pour lutter contre certaines des principales causes de mortalité infantile.

Logo GSK and Save the Children : http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/gsk-stc.jpg

Télecharger la vidéoinfographie (anglais) : http://www.apo-mail.org/GSK_STC_InteractiveV15.pdf

Les initiatives clés incluent la transformation d’un antiseptique utilisé dans un bain de bouche en un produit permettant de sauver la vie de nouveaux-nés, ainsi que le déploiement d’un antibiotique en poudre sous forme de doses adaptées aux enfants pour aider à lutter contre la pneumonie – l’une des principales causes de décès des enfants de moins de cinq ans.

Pour la première fois, Save the Children aidera GSK à rechercher et développer des médicaments pour enfants, siégeant au nouveau conseil de R&D pédiatrique constitué pour accélérer la progression d’interventions innovantes destinées à sauver la vie d’enfants de moins de cinq ans, et pour identifier des moyens d’assurer l’accès le plus large possible dans le monde en développement. GSK pourra tirer profit de l’expertise de Save the Children en matière de santé infantile et de son expérience sur le terrain pour fournir des soins de santé de base aux enfants des communautés les plus éloignées et les plus marginalisées.

Le partenariat entre GSK et Save the Children visera également à étendre la couverture vaccinale aux enfants les plus pauvres, en augmentant les investissements dans le personnel de santé, ainsi qu’en développant des produits nutritionnels à bas prix pour aider à combattre la malnutrition infantile.

Les programmes phares seront initialement déployés en République démocratique du Congo et au Kenya. Ils feront l’objet d’un suivi étroit et les informations sur la manière de sauver la vie d’enfants à grande échelle seront utilisées pour reproduire les programmes dans d’autres pays en Afrique subsaharienne, en Asie et en Amérique latine.

Alors que des grands progrès ont été réalisés au cours des dernières années, près de sept millions d’enfants sont décédés en 2011 à cause d’un manque d’accès aux soins de santé de base, aux vaccins et à des aliments nutritifs. Par le biais de telles initiatives, le partenariat vise à contribuer à sauver la vie d’un million d’enfants au cours des cinq prochaines années.

Justin Forsyth, directeur général de Save the Children, a déclaré : « Ce partenariat révolutionnaire implique la collaboration des deux organisations pour trouver des méthodes réellement nouvelles permettant de sauver la vie d’un million d’enfants. Par le passé, Save the Children ne se serait peut-être pas embarquée dans une collaboration avec une société pharmaceutique telle que GSK. Mais nous sommes convaincus que nous pouvons apporter d’énormes bénéfices aux enfants si nous exploitons le pouvoir de l’innovation, de la recherche et de la portée mondiale de GSK. »

Sir Andrew Witty, PDG de GSK, a affirmé : « Un partenariat de cette ampleur nous donne l’opportunité d’accomplir quelque chose d’extraordinaire – sauver la vie d’un million d’enfants et transformer la vie d’un autre million. Chez GSK, nous sommes déterminés à développer des médicaments innovants permettant de sauver des vies et à les apporter aux personnes qui en ont besoin. En conjuguant nos forces avec Save the Children, nous pouvons amplifier ces efforts pour donner un nouvel élan permettant de changer les choses et d’empêcher la mort d’enfants due à des maladies évitables. J’espère que ce partenariat inspire les employés de GSK et fixe de nouvelles normes sur la façon dont les sociétés et les ONG peuvent travailler ensemble pour atteindre un objectif commun. »

Les principales caractéristiques de ce partenariat sont :

•          La reformulation de la chlorhexidine antiseptique – présente dans le bain de bouche Corsodyl de GSK – pour nettoyer le cordon ombilical des nouveaux-nés afin d’empêcher les infections graves, une cause majeure de décès des nouveaux-nés des pays pauvres.  Les études menées en Asie du Sud suggèrent que cette simple intervention pourrait éviter jusqu’à 1 décès sur 6 dans les milieux à faibles ressources.

•          La recherche pour accélérer l’homologation d’un antibiotique pour enfants, utilisé pour traiter la pneumonie – qui tue actuellement 1,4 million d’enfants de moins de cinq ans, dans les pays affichant un taux élevé de la maladie.  Il sera développé dans des packs de doses adaptées aux nourrissons et aux jeunes enfants.  GSK travaillera également avec Save the Children pour étudier la reformulation d’une composition adaptée aux enfants dans des endroits où l’accès à l’eau et au lait est problématique.

•          La recherche pour étendre la couverture vaccinale aux communautés les plus difficiles à atteindre : par exemple par le biais d’une plus grande utilisation des solutions de technologie mobile, pour envoyer des messages-texte rappelant aux parents de consulter les services de vaccination et pour fournir au personnel de santé et aux installations médicales des smartphones leur permettant de consigner et de programmer les vaccinations.

•          La recherche de nouveaux produits nutritifs abordables luttant contre le fléau de la malnutrition – la cause sous-jacente d’un décès sur trois d’enfants de moins de cinq ans.   Une équipe de projet conjointe entre GSK et Save the Children au Kenya enquête actuellement sur le développement d’un produit nutritif à bas prix pour les familles les plus pauvres.

•          La conduite de recherches sur le personnel de santé dans les communautés les plus pauvres, poursuivant une collaboration existante entre GSK et Save the Children pour aider à répondre au manque d’au moins 3,5 millions de travailleurs de la santé qualifiés, capables d’administrer les vaccins et les médicaments de base aux nourrissons et aux jeunes enfants, de fournir des conseils de santé et de traiter la malnutrition.

•          L’utilisation des programmes nationaux phares initialement en République démocratique du Congo (RDC) et au Kenya pour inclure ces interventions, qui feront l’objet d’un suivi et d’une évaluation étroits pour déterminer comment le partenariat permet de sauver des vies avant de déployer à plus grande échelle et de reproduire les programmes dans d’autres pays en développement.

•          Le développement d’un plan directeur sur la manière dont les entreprises peuvent fournir de meilleurs résultats sociaux en s’engageant sur des problèmes de santé et de développement et en poursuivant des efforts de sensibilisation visant à assurer qu’une focalisation sur la santé et le bien-être des enfants soit maintenue dans les discussions mondiales en matière de politique de santé.

•          L’inspiration et l’engagement de la main-d’œuvre mondiale de GSK pour aider à sensibiliser les populations par le biais du bénévolat et de la collecte de fonds, avec l’ambition d’encourager les employés à recueillir 1 million de livres sterling par an, qui seront compensés par GSK. Par le biais de cette initiative et d’autres dons de charité à Save the Children, GSK s’est engagée à verser au moins 15 millions de livres sterling au cours de ce partenariat. Des contributions supplémentaires seront versées dans le cadre de recherches et de programmes de développement spécifiques.

Save the Children et GSK collaborent depuis huit ans sur plusieurs projets de santé publique, y compris l’initiative de GSK consistant à réinvestir 20 % des bénéfices qu’elle génère dans les pays les moins développés dans des programmes visant à renforcer les infrastructures de santé, principalement par le biais de la formation de travailleurs de santé communautaires.

Distribué par l’Organisation de la Presse Africaine pour GlaxoSmithKline (GSK).

Contenu multimédia: http://storycentral.savethechildren.org.uk/pages/search.php?search=%21collection17670&k=acc0eb0b72

GlaxoSmithKline (http://www.gsk.com), un géant mondial de la recherche pharmaceutique et de la fabrication de produits de soins de santé, s’est engagée à améliorer la qualité de la vie en aidant chacun à être plus actif, à se sentir mieux et à vivre plus longtemps.  Pour tout complément d’information, rendez-vous à l’adresse : www.gsk.com

Save the Children – Save the Children travaille dans plus de 120 pays et aide à sauver la vie des enfants, se bat pour leurs droits et les aide dans leur épanouissement. Pour tout complément d’information, rendez-vous à l’adresse : www.savethechildren.org.uk

Contacts au sein de GlaxoSmithKline :

Contacts auprès des médias au Royaume-Uni :

David Mawdsley        +44 (0) 20 8047 5502 (Londres)

David Daley   +44 (0) 20 8047 5502 (Londres)

Catherine Hartley      +44 (0) 20 8047 5502 (Londres)

Sarah Hornby +44 (0) 20 8047 5502 (Londres)

Contacts auprès des médias aux États-Unis :

Stephen Rea   +1 215 751 4394        (Philadelphie)

Melinda Stubbee        +1 919 483 2510        (Caroline du Nord)

Mary Anne Rhyne      +1 919 483 0492        (Caroline du Nord)

Contacts auprès des analystes/investisseurs :

Ziba Shamsi   + 44 (0) 20 8047 3289           (Londres)

Lucy Budd      +44 (0) 20 8047 2248 (Londres)

Tom Curry      + 1 215 751 5419       (Philadelphie)

Gary Davies   + 44 (0) 20 8047 5503           (Londres)

James Dodwell           + 44 (0) 20 8047 2406           (Londres)

Jeff McLaughlin        + 1 215 751 7002       (Philadelphie)

Contacts auprès de Save the Children :

Contacts auprès des médias :

Jo Campbell   +44 (0) 20 7012 6841 (Londres)

j.campbell@savethechildren.org.uk

Emily Sharman          +44 (0) 20 7012 6841 (Londres)

e.sharman@savethechildren.org.uk

Mise en garde concernant les énoncés prospectifs

GSK met les investisseurs en garde contre le fait que les énoncés prospectifs ou prévisionnels formulés par GSK, y compris ceux contenus dans le présent communiqué, sont assujettis à des risques et à des incertitudes qui pourraient entraîner un écart sensible entre les résultats réels et ceux attendus. Les facteurs susceptibles d’avoir des répercussions sur les activités de GSK sont décrits dans la section 3.D. « Facteurs de risque » du rapport annuel de la société pour 2012 sur le formulaire 20-F.

Enregistré en Angleterre et au Pays de Galles :

No. 3888792

Siège social :

980 Great West Road

Brentford, Middlesex

TW8 9GS

SOURCE

GlaxoSmithKline (GSK)


Categories

%d bloggers like this: