Posted by: APO | 6 March 2013

CORRECTION/ Atlantic Energy : comment les sociétés autochtones sont en passe de transformer l’industrie pétrolière et gazière nigériane


CORRECTION/ Atlantic Energy : comment les sociétés autochtones sont en passe de transformer l’industrie pétrolière et gazière nigériane

Contrairement à ce qui a été annoncé par erreur dans le communiqué précédent, l’événement s’est déroulé au NIGERIA et non au NIGER

LAGOS, Nigeria, 6 mars 2013/African Press Organization (APO)/ – CORRECTION/ Contrairement à ce qui a été annoncé par erreur dans le communiqué précédent, l’événement s’est déroulé au NIGERIA et non au NIGER.

Il fallait donc lire :

Atlantic Energy (http://www.atlanticenergy.com) était un sponsor Platinum lors de la récente 13e Conférence nigériane sur le pétrole et le gaz, un des plus importants rassemblements du secteur en Afrique. La conférence s’est tenue à Abuja et a réuni plus de 1 000 délégués de haut niveau, nationaux et internationaux, issus de l’ensemble des secteurs (amont, intermédiaire et aval) de l’industrie pétrolière et gazière.

Logo Atlantic Energy: http://www.photos.apo-opa.com/plog-content/images/apo/logos/atlantic-energy.jpg

Parmi les participants à la conférence, on peut citer le ministre nigérian des Ressources pétrolières, (S.E.) Diezani Alison-Madueke ; la société d’État pétrolière (Nigerian National Petroleum Corporation – NNPC), représentée par le Directeur général du groupe, Andrew Yakubu et par le Directeur délégué du groupe, Exploration et Production, Abiye Membere ; ainsi que des sociétés pétrolières internationales et autochtones, des sociétés de service, et des banques internationales et nigérianes, entre autres.

Le co-Président général d’Atlantic Energy, M. Scott Aitken, y a présidé un groupe de discussion consacré au sujet : Cap sur les indépendants – comment les sociétés autochtones sont en passe de transformer l’industrie pétrolière et gazière nigériane ? Les points clés évoqués ont été les suivants : (1) Créer un environnement favorable visant à encourager les sociétés nigérianes à participer à des opérations et à étendre leurs activités ; (2) Quelles sont les incitations fiscales et réglementaires dont les sociétés autochtones ont besoin ? ; (3) Comment les sociétés autochtones peuvent-elles accéder au savoir-faire technique et aux financements nécessaires pour élargir leur champ d’action ?, et (4) Le processus de désinvestissement des sociétés pétrolières internationales (SPI) au profit des sociétés autochtones : succès et écueils ?

Selon M. Aitken, alors que les SPI représentent environ 90 % de la production au Nigéria, il existe des centaines de gisements terrestres non exploités. Par conséquent, il est nécessaire que davantage de sociétés autochtones, comme Atlantic Energy, participent au développement de l’industrie pétrolière et gazière nigériane.

De même, il a signalé que récemment, le gouvernement nigérian avait chargé Nigerian Petroleum Development Company (NPDC), un opérateur (filiale détenue à 100 % par la NNPC) qui participe à une alliance stratégique avec Atlantic Energy, de développer toute une série d’actifs de la NPDC, afin d’augmenter de manière drastique sa production de pétrole brut et de gaz naturel.

La production courante de NPDC se situe à 130 000 barils de pétrole par jour (bj)/ L’objectif est d’atteindre 250 000 bj d’ici 2015 et d’augmenter de manière significative l’approvisionnement en gaz national dans le pays, afin d’accroître la production d’énergie et de soutenir les industries manufacturières locales. Grâce à son alliance stratégique avec NPDC, Atlantic Energy aidera la société NDPC à atteindre cet objectif.

Par ailleurs, M. Atken a déclaré qu’une portion significative du gaz naturel commercialisé du Nigéria est transformé en GNL, et que ce gaz naturel ne représentait que 4 % de la consommation énergétique du pays en 2010. Néanmoins, la privatisation du secteur énergétique est en passe d’entraîner une hausse de la demande de gaz, avec une capacité installée de 7000 MW et une capacité cible de 16 000 MW d’ici fin 2013.

M. Aitken a ensuite énoncé les défis auxquels sont confrontées des sociétés comme Atlantic Energy et l’industrie en général. Il a proposé des solutions aux problèmes que posent la vétusté des infrastructures, les terrains marécageux et les terres, les rapports avec les intervenants locaux et les attentes de ces derniers, le caractère multiple des partenaires/les nouveaux modèles et les objectifs ambitieux. Il a indiqué que ces problèmes pouvaient être résolus en ayant recours à une évaluation approfondie et un remplacement/une modernisation graduel(le) des infrastructures, ainsi qu’en encourageant la gestion des marécages et des terres, en évaluant les engagements communautaires et en les actualisant. De même, un ordre de priorités devrait être établi parmi les projets, ainsi que des structures centralisées claires de gestion, avec en particulier, la mise en place de relations solides. Il est nécessaire de mettre en place des procédures accélérées susceptibles d’avoir des résultats rapides, afin d’asseoir un développement accru.

Distribué par l’Organisation de la Presse Africaine pour Atlantic Energy.

À propos d’Atlantic Energy

Atlantic Energy (http://www.atlanticenergy.com) est un groupe privé pétrolier et gazier intervenant en amont du secteur, créé par des cadres nigériens et internationaux spécialisés dans l’exploration et la production (E&P) et dotés d’une expérience prouvée dans le secteur nigérian de l’E&P. La société travaille actuellement au Nigéria et elle continuera d’honorer son engagement consistant à développer le pays et ses abondantes ressources naturelles, par le biais de son développement énergétique et de ses infrastructures.

http://www.atlanticenergy.com

Pour plus d’informations concernant les développements ci-dessus, ou sur Atlantic Energy, veuillez vous adresser à : communications@atlanticenergy.com

SOURCE

Atlantic Energy


Categories

%d bloggers like this: