Posted by: africanpressorganization | 16 January 2013

Libye / Quai d’Orsay – Déclarations du porte-parole


 

 

Libye / Quai d’Orsay – Déclarations du porte-parole

 

PARIS, France, 16 janvier 2013/African Press Organization (APO)/ Quai d’Orsay – Déclarations du porte-parole

 

Q – En Lybie, on voit de plus en plus de violences, des attentats régulièrement, y compris à Bengazi hier où il y a eu des attentats et aussi les déclarations hier du premier ministre qui a dit qu’il allait imposer par la force l’ordre en Lybie, je ne sais pas s’il en est capable. A –t-il demandé l’aide de la France, pas nécessairement matérielle mais stratégique ou politique pour faire cela ?

Il y a eu un jugement en cour d’appel ce matin, concernant la société Amesys, avez-vous un commentaire, sachant que 5 libyens ont porté plainte contre cette société ?

 

R – Il n’y a pas eu à ma connaissance de demande libyenne. De manière générale sur la situation de sécurité en Libye, vous savez que c’est un sujet qu’avait abordé Laurent Fabius lorsqu’il s’était rendu dans ce pays. Dans le processus de constitution d’un Etat de droit, la sécurité est un enjeu essentiel dans sa dimension intérieure mais aussi pour tout ce qui concerne la sécurité des frontières.

 

Nous discutons actuellement avec nos partenaires européens de ce que nous pourrions faire dans ce domaine pour aider les Libyens, étant entendu qu’après plus de quarante ans de dictature, on ne peut pas du jour au lendemain mettre sur pied un Etat qui à la fois garantisse parfaitement la sécurité des populations et de l’Etat vis-à-vis de l’extérieur, tout en respectant parfaitement les normes qui sont pour nous fondamentales, c’est-à-dire les droits de l’homme et les droits fondamentaux.

 

Nous réfléchissons à organiser une conférence qui réunirait nos principaux partenaires à Paris sur ces sujets afin d’aider les autorités libyennes. Pour être tout à fait clair, nous condamnons toute forme de violence et rappelons notre attachement au strict respect des principes que je viens de mentionner et nous sommes prêts à aider la Libye à les mettre en oeuvre.

 

Concernant la société Amesys, il y a une procédure judiciaire en cours et je n’ai pas de commentaire à faire.

 

SOURCE 

France – Ministry of Foreign Affairs


Categories

%d bloggers like this: