Posted by: africanpressorganization | 1 May 2012

La Suisse et l’Afrique du Sud renforcent leur coopération scientifique


 

 

La Suisse et l’Afrique du Sud renforcent leur coopération scientifique

 

BERNE, Suisse, 1er mai 2012/African Press Organization (APO)/ — Une délégation suisse de haut niveau, conduite par le Secrétariat d’Etat à l’éducation et la recherche (SER), s’est rendue la semaine dernière en Afrique du Sud pour rencontre ses partenaires du Département de la Science et de la Technologie et discuter les grandes lignes de la deuxième phase de la coopération dans le cadre de l’accord bilatéral signé en 2007.

 

Au cours du comité conjoint helvético-sud-africain qui s’est tenu au Cap, les parties ont tiré un bilan extrêmement positif de la première phase du programme (2008-2012), dans laquelle la Suisse a investi environ CHF 7,8 millions. Cette somme a permis de cofinancer, selon le principe du matching funding, 16 projets de recherche conjoints d’excellent niveau scientifique dans les domaines de la santé publique et de la biomédecine, des bio- et nanotechnologies ainsi que des sciences humaines et sociales, impliquant notamment 67 jeunes chercheurs des deux pays et conduisant à 35 publications scientifiques. 80 jeunes chercheurs suisses et sud-africains ont par ailleurs bénéficié de bourses pour des échanges.

 

Un accent particulier a été également mis pour favoriser le passage vers l’application dans le cadre d’un programme pour jeunes entrepreneurs dans le domaine des biotechnologies. Enfin, 9 projets de recherche impliquant au moins un partenaire industriel ont reçu un financement de lancement (seed money).

 

Concernant la phase 2013-2016, les parties se sont entendues pour maintenir un engagement financier équivalent à celui de la période écoulée, sous réserve des décisions du Parlement, et à élargir le champ des thèmes prioritaires au domaine des énergies renouvelables (greentech et cleantech). Un appel à projets sera lancé en automne 2012, sous la responsabilité conjointe du FNS et de National Research Foundation sudafricaine, soutenues par la CTI et l’organisation de soutien à l’innovation sudafricaine TIA. En outre, le dialogue direct entre les agences suisses et sudafricaines de financement de la recherche sera également intensifié dans les années à venir, dans le but notamment de partager leur expertise et leurs compétences respectives.

 

La délégation comptait dans ses rangs le Professeur Antonio Loprieno, président de la Conférence des recteurs des universités suisse et recteur de l’université de Bâle, leading house du programme bilatéral; le professeur Marcel Tanner, directeur de l’Institut tropical et de santé publique suisse, leading house associé du programme; Klara Sekanina, directrice de la Commission pour la technologie et l’innovation (CTI), ainsi que des représentants du Fonds national suisse pour la recherche scientifique (FNS), du DFAE, du SECO et de la Direction pour le développement et la coopération (DDC).

 

SOURCE 

Switzerland – Ministry of Foreign Affairs


Categories

%d bloggers like this: