Posted by: africanpressorganization | 29 June 2011

Allocution du Dr Jean PING Président de la Commission de l’Union africaine à l’occasion de la 25ème Réunion du Comité des Chefs d’État et de Gouvernement pour l’orientation du NEPAD / « Redynamiser le NEPAD à travers son intégration dans les structures et procédures de l’UA »


 

 

Allocution du Dr Jean PING Président de la Commission de l’Union africaine à l’occasion de la 25ème Réunion du Comité des Chefs d’État et de Gouvernement pour l’orientation du NEPAD / « Redynamiser le NEPAD à travers son intégration dans les structures et procédures de l’UA »

 

MALABO, Guinée Equatoriale, 29 juin 2011/African Press Organization (APO)/ — Allocution du Dr Jean PING Président de la Commission de l’Union africaine

 

 

Monsieur Le Président de la République de Guinée Équatoriale, Président de l’Union Africaine,

Monsieur Le Premier Ministre de la République Fédérale Démocratique d’Éthiopie, Président du Comité des Chefs d’État et de Gouvernement pour l’orientation du NEPAD,

Messieurs les Membres du Comité des Chefs d’État et de Gouvernement pour l’orientation du NEPAD,

Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Régionales et Internationales,

Mesdames et Messieurs,

 

1.    C’est un honneur pour moi de prendre la parole ce matin à l’occasion de cette 25ème réunion du Comité des Chefs d’État et de Gouvernement pour l’orientation du NEPAD qui commémore en même temps, le 10ème anniversaire du programme NEPAD. Permettez-moi, avant tout de remercier le Président de la République, le Gouvernement et le peuple de la République de la Guinée Équatoriale pour l’accueil chaleureux qui nous a été réservé. Permettez-moi également de remercier les membres du Comité des Chefs d’État et de Gouvernement pour l’Orientation du NEPAD qui ne ménagent aucun effort pour soutenir le processus d’intégration du NEPAD dans les structures et procédures de l’Union africaine. Je remercie enfin, le Dr Ibrahim Mayaki, tous les Commissaires de la Commission de l’UA ainsi que les représentants des organisations régionales et internationales pour leur présence à cette importante réunion.

 

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

 

2.    Comme chacun le sait, le NEPAD a été conçu comme une réponse aux problèmes de pauvreté, de sous-développement et de la marginalisation de l’Afrique dans le contexte de l’économie mondialisée. Il a été adopté en juillet 2001 lors du 37ème Sommet de l’OUA en tant que programme de développement socio-économique intégré et en 2002 par les chefs d’Etat et de Gouvernement lors du Sommet inaugural de l’UA comme un programme de l’Union africaine. Dix ans après, force est de constater que malgré quelques succès obtenus dans certains domaines, beaucoup reste encore à faire pour éliminer la pauvreté en Afrique, garantir l’intégration du continent, mettre l’Afrique sur la voie du développement et mettre fin à sa marginalisation. Les raisons de ces résultats mitigés obtenus par le NEPAD sont nombreuses notamment, l’inexistence d’un statut juridique pour son secrétariat, ce qui n’a pas permis à ce dernier de fonctionner de façon optimale ; l’absence d’un cadre clair définissant les rôles, les pouvoirs et les fonctions des structures du NEPAD ; et l’inadéquation entre les structures de décision du NEPAD et celles mises en place dans le cadre de l’Union africaine.

 

3.    Cette situation a occasionné une cacophonie dans la conception des programmes d’intégration, la coordination des CER, l’incohérence dans la mobilisation des ressources et l’inefficacité dans la mise en œuvre des programmes et projets intégrateurs. Pour pallier toutes ces difficultés et redynamiser le NEPAD qui commençait à prendre du plomb dans l’aile, le 14ème Sommet de l’UA tenu en février 2010 à AddisAbeba, Ethiopie, a adopté la décision Assembly/AU/Dec.283(XIV) intégrant le NEPAD dans les structures et procédures de l’Union africaine. Ainsi, l’Agence de Planification et de Coordination du NEPAD a été mise en place en tant que structure technique de l’UA avec un mandat réduit et clair, en remplacement de l’ex Secrétariat du NEPAD.

 

4.     Le processus d’intégration du NEPAD s’est focalisé sur cinq(5) points principaux à savoir : L’établissement d’un lien approprié entre les structures de gouvernance du NEPAD et celles de l’Union africaine ; la signature d’un accord de siège avec le gouvernement de la République de l’Afrique du Sud pour donner à l’Agence du NEPAD un statut légal comme démembrement de la Commission de l’UA opérant en dehors du siège ; la formalisation des relations de travail entre la Commission de l’UA et l’Agence du NEPAD ; l’alignement et l’harmonisation des conditions de travail, des procédures administratives et financières de l’Agence avec celles de la Commission de l’UA ; et la mise en place d’un mécanisme approprié et soutenable pour la mobilisation des ressources en vue de financer le programme NEPAD.

 

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

 

5.    Aujourd’hui, le processus de transformation et d’intégration de l’Agence du NEPAD est pratiquement bouclé. L’Agence a maintenant un statut légal qui lui donne une certaine autonomie. L’Agence applique les règles, règlements et modalités de fonctionnement de l’UA dans les domaines des ressources humaines, de l ‘administration et des finances. Toutes les décisions concernant la mise en œuvre des programmes et projets du NEPAD suivent le circuit des organes dedécision de l’UA. La Commission de l’UA et son Agence du NEPAD travaillent en étroite collaboration pour mettre en œuvre les programmes continentaux notamment dans les domaines des infrastructures, de l’énergie, de l’économie rurale et de l’agriculture. Pour renforcer la synergie des actions entre les départements de l’Union Africaine et l’Agence du NEPAD, une Unité de coordination rattachée à mon cabinet a été mise en place.

 

6.    Cependant, malgré ces avancées notables, des défis restent encore à relever pour parachever ce processus d’intégration. Le premier défi porte sur le financement adéquat de l’Agence du NEPAD dans le cadre de cette intégration. Les Etats membres ont approuvé le budget 2011 de l’Agence du NEPAD et celui de l’Unité de Coordination du NEPAD au sein de la Commission, mais sans une provision financière suffisante. Les partenaires approchés à cet effet, n’ont pas pu répondre favorablement à la demande de financement qui leur a été adressée. A ce jour, aucun fonds n’a pu être mobilisé pour financer ce gap. Cette contrainte financière met en péril la bonne exécution de certains programmes et projets, le programme d’harmonisation entre l’Agence du NEPAD et le reste de la Commission de l’UA ainsi que la participation de l’Agence à certains fora internationaux. Un autre défi à relever porte sur l’adoption de la nouvelle structure de l’Agence du NEPAD qui devrait lui permettre d’exécuter aisément son nouveau mandat. Actuellement, l’Agence du NEPAD fonctionne sans une structure organisationnelle appropriée, ce qui a de sérieuses implications sur ses capacités à mettre en œuvre son nouveau mandat.

 

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

 

7.    Des solutions appropriées à toutes ces préoccupations doivent être trouvées pour permettre une intégration totale et réussie du NEPAD dans les structures et processus de l’UA si nous voulons véritablement donner de l’énergie au programme NEPAD. Je suis persuadé que la présente session se penchera sur cette question fondamentale.

 

8.    Je vous remercie de votre aimable attention.

 

SOURCE 

African Union Commission (AUC)


Categories

%d bloggers like this: