Posted by: africanpressorganization | 18 February 2009

Darfour / Détérioration de la situation humanitaire à Wada’ah

 


 

Darfour / Détérioration de la situation humanitaire à Wada’ah

 

EL FASHER (DARFUR), Sudan, 18 février 2009/African Press Organization (APO)/ — Point de presse quotidien du bureau de la porte-parole du secrétaire général de l’ONU / 17 février 2009

 

Après les informations reçues sur les échauffourées qui ont duré plusieurs jours entre les Forces du Gouvernement du Soudan et des groupes armés, l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) a dépêché une mission d’établissement des faits et d’évaluation dans la localité de Wada’ah, située dans le Nord-Darfour.  L’équipe était conduite par le commandant de la force de la MINUAD, le général Martin Luther Agwai.

 

L’équipe a constaté l’étendue des dégâts provoqués dans la ville.  Des immeubles, du matériel, des maisons, des boutiques, des huttes et des générateurs ont été réduits en cendres, et la place du marché aurait été pillée.  Les décombres des greniers incendiés étaient encore fumants. 

 

L’équipe a été conduite dans un site situé aux abords de Wada’ah.  Dans deux localités différentes, elle a vu des amas de terre fraîchement retournée.  Selon les habitants, ce sont des fosses communes, dans lesquelles ont été enterrées 45 personnes.  Les mêmes sources ont indiqué qu’un très grand nombre de personnes, dont plusieurs auraient fui les combats, sont portées disparues.

 

L’équipe n’a pu obtenir ou vérifier aucune information précise sur le nombre de morts et de blessés.

 

Le commandant de la force de la MINUAD a exprimé la profonde préoccupation de la Mission face à la détérioration de la situation humanitaire à Wada’ah, et a fait part de son inquiétude pour la vie et le bien-être de la population civile.  Le commandant de la force a aussi vivement condamné les combats, et a appelé toutes les parties à s’abstenir d’infliger encore plus de violence et de destruction.  Il leur a lancé un appel urgent pour qu’elles s’engagent en faveur d’un règlement pacifique.

 

SOURCE : United Nations – Office of the Spokesperson of the Secretary-General


Categories

%d bloggers like this: